Recherche

MICRO-FINANCE : Le Pamecas court derrière son agrément



Au cours de leur rencontre du week-end, les dirigeants du Réseau Pamecas, une institution de micro-fiance, ont annoncé leur volonté d’étendre leurs activités sur toute l’étendue du Sénégal. Et même de s’ouvrir à la sous-région.

Présent dans les régions de Dakar, Thiès, Saint-Louis et Louga à travers ses 57 agences, le Réseau PAMECAS va étendre ses activités à travers le Sénégal, annonce Lamine Seck, président du Conseil d’administration, au cours de leur assemblée générale annuelle ce samedi à Dakar. Il souligne qu’une caisse est même ouverte à Touba. Ce déploiement s’explique, selon M. Seck, par le désir des responsables de l’institution de micro-finance de démocratiser l’offre de service afin de d’améliorer la qualité de vie des populations. Car, ils entendent œuvrer à la création de richesses et d’emplois. Dans ce sens, il indique que le Réseau PAMECAS s’active dans le social au profit des communautés de base. Cependant, il révèle que depuis deux ans, le réseau court après l’agrément pour sa Fondation, qui permettrait de mieux structurer les actions des différentes caisses et de mettre en place une mutuelle de santé.

Le PCA révèle que les responsables du PAMECAS sont en train de travailler sur des alliances stratégiques. “ Notre structure sera bientôt membre de la Confédération des instituions faîtières de l’Afrique de l’Ouest ”, indique M. Seck. Il explique cette ambition par les résultats obtenus et les capacités managériales de ses dirigeants. “ Le réseau PAMECAS fait partie des institutions de micro-finance les plus performantes de la sous-région ”, confie-t-il. Président l’assemblée générale annuelle, Abdourahime Agne, ministre de la Micro-finance et de la Coopération décentralisée s’est félicité de ces performances. Il déclare qu’en douze ans d’existence, cette institution financière a enregistré des résultats satisfaisants avec un volume d’épargne impressionnant, un encourt de plus de 16 milliards FCFA et un niveau important de fonds propre.

Le ministre a exhorté les dirigeants et les travailleurs à maintenir les acquis et à persévérer sans cesse dans la voie de l’excellence. Le gouvernement, a dit Abdourahime Agne, à travers le rôle éminent que joue la micro-finance dans la lutte contre la pauvreté va les accompagner dans cette noble mission. D’ailleurs, pour l’agrément, il a promis de relancer le dossier.
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 4272 fois
MICRO-FINANCE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance