Recherche

MICRO-FINANCE A THIES : Pamir* portée sur les fonts baptismaux



Le secteur artisanal occupe une large place dans la lutte contre la pauvreté dans la région de Thiès. Il est une importante source de main d’œuvre, mais aussi de revenus, si toutefois l’accompagnement nécessaire au plan de la formation, du renforcement des capacités et du financement s’effectue de façon efficace.

C’est dans cette direction qu’un outil de la micro-finance, dénommé Promotion de l’Artisanat pour la micro-finance/Région de Thiès (Pamir) a vu le jour, samedi dernier. Le député Mme Aïssata Coulibaly dite Ndèye Fall a été portée à la tête du Conseil d’administration. Un processus accompagné par l’Union des mutuelles d’épargne et de crédit des artisans du Sénégal (Umecas), bras technique de la Fédération nationale des artisans du Sénégal, une structure faîtière dont le siège est établi dans la capitale du rail. Selon Abdoulaye Biaye, directeur de l’Umecas, avec ses 270 membres répartis entre la Communauté rurale de Notto Diobass et la commune de Thiès, la Pamir va bénéficier d’une ligne de crédit de 5 à 10 millions de francs Cfa au courant du mois d’avril prochain. Une manière de pousser tous les membres de la mutuelle dont l’écrasante majorité évolue dans le secteur artisanal (couture, transformation de fruits et légumes, teinture, coiffure), à développer leur épargne. Un élément déterminant pour l’accès au crédit. « A ce niveau, l’accompagnement sur le plan technique s’effectuera avec toute la rigueur requise en la matière », a-t-il indiqué. Une brèche dans laquelle le député Aïssata Coulibaly s’est allègrement engouffrée pour faire remarquer l’aubaine que constitue un tel appui au profit de la Pamir qui regroupe un nombre important de jeunes. « Ce qui est une source de vigueur et d’engagement de leur part à changer leur quotidien ici, dans notre pays, en comptant d’abord sur leur propre force », a souligné Mme Aïssata Coulibaly. Elle n’a pas manqué de souligner que ce jalon posé avec la Pamir entre dans le cadre de la politique générale de la lutte contre la pauvreté instaurée par le gouvernement au bénéfice des populations vulnérables, les femmes et les jeunes. « Donc, unissons nos forces, étant entendu que la réussite est au bout de l’effort », a-t-elle lancé en direction des membres de cette entité de lutte contre la pauvreté.

PAMIR* : Promotion de l’artisanat pour la micro-finance/ Région de Thiès

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2100 fois
MICRO-FINANCE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance