Recherche

MEDIATION ET NEGOCIATION AU SENEGAL L’Ams pose les jalons de la formalisation

Trente cinq personnes issues des collectivités locales, du mouvement associatifs, de l’ordre des avocats, de la société civile... ont reçu samedi dernier à Dakar leurs parchemins. C’était à l’occasion de la clôture de l’atelier de formation sur la médiation.



Une rencontre initiée par l’Association des maires du Sénégal (Ams) à travers Pape Gora Thiam maire de la commune de Pikine Ouest et par ailleurs chargé de la formation à l’Ams, en collaboration avec l’Institut de formation à la médiation et à la négociation de Paris (Ifomene), l’Ordre des avocats et le médiateur de la République. Elle est organisée avec l’appui de l’Organisation internationale de la francophonie (Oif) et l’Association des Ombudsmans et médiateurs de la francophonie (Aomf). Au cours de séminaire de 6 jours (15 au 20 décembre) les différents participants ont été formés à l’éthique, aux principes et techniques de la médiation et de la négociation.

L’objectif principal de la rencontre était de renforcer les capacités des participants qui devraient désormais servir de relais au tribunal dans le règlement de conflits à différents échelles de la société. Pape Gora Thiam, initiateur du programme, a jugé « nécessaire d’organiser cette formation parce qu’elle va servir notre pays qui est de tradition une société de médiation. Donc il fallait formaliser cela surtout en ces périodes de crise ». C’est pourquoi Chérif Thiam le représentant de la médiature a souligné que « les sociétés connaissant des complexités de litiges doivent trouver des voies souples pour aller ensemble ».

Pour maître Mame Adama Guèye, bâtonnier de l’ordre des avocats du Sénégal « la médiation qui est une valeur qui correspond à notre culture peut aider à réguler notre société, surtout à l’heure où nous vivons une crise de confiance entre justiciés et justiciables ». D’ailleurs, « la médiation qui nous a été proposée offre un cadre équitable. La création d’un centre de médiation au Sénégal sera un bien pour tous » a reconnu Ndiaga Dabo de l’ordre des avocats.

Un projet de création de ce centre de médiation et de formation des médiateurs au Sénégal est en cour.

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1370 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance