Recherche

MBOUR/DEUX MILLIARDS DE FRANCS DE BUDGET Le Conseil municipal invite au civisme fiscal

Le Conseil municipal de Mbour a voté samedi 12 février, son budget 2011. Budget porté en recettes et en dépenses à deux milliards de francs Cfa. La rencontre a été l’occasion pour l’ensemble des élus locaux de la commune de Mbour d’échanger sur les réalisations, les orientations et les opportunités de dépenses. Mais surtout à l’invite faite aux citoyens de la commune à un civisme fiscal. Le recouvrement des taxes est un impératif pour boucler le budget et faire des réalisations. Les débats ont aussi porté sur le redressement financier,l’amélioration du cadre de vie ,la prise en charge de l’éducation ,de l’alphabétisation et de la formation,la gestion de la santé et de l’action sociale...



Le Conseil municipal de Mbour qui a voté son budget 2011, samedi dernier, invite ses administrés à plus de civisme fiscal. Il a fait le constat du taux encore faible de recouvrement des taxes municipales, ceci malgré une légère hausse par rapport aux années passées. Au chapitre des entrées d’argent et de subventions, un accent particulier a été mis sur les fonds de concours et de dotation jugés encore faibles si on tient compte de la ville de Mbour dont la croissance démographique suscite des interrogations.

Son estimation à 125 000 habitants reste une préoccupation des conseillers municipaux qui demandent un recensement de la population de la capitale de la petite côte. La démarche de l’avis de certains pourrait augmenter l’assiette des impôts et recettes au niveau de la commune .Un conseiller municipal a pointé le doigt sur la politique de décentralisation qui n’est pas accompagnée de recettes additionnelles.

L’agglomération mbouroise qui fait 12 km2 est en voie de devenir une conurbation urbaine. Elle mord sur l’espace de la communauté rurale de Mbour qui l’entoure. Dans la même veine, le payeur municipal a considéré que le budget de Mbour peut être même porté à trois milliards. Selon lui, l’essentiel est d’optimiser le recouvrement des recettes avec les moyens adéquats.

Le maire de la commune Fallou Sylla a abordé la question du lotissement de Baye Deuk et des recasés de Falokh qui attendent encore leurs actes administratifs. Il a aussi invité ses collègues à taire les querelles politiques dans l’intérêt supérieur de la ville de Mbour et à travailler en synergie. La commune compte sur le frais de bornage de Baye Deuk et de falokh pour renflouer ses recettes.

Samba Niébé BA
Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1259 fois
Association des Maires du Sénégal


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance