Recherche

MBODIENE : SYSTEMES DE PRODUCTION AGRICOLE La régénération naturelle assistée en exemple



La régénération naturelle assistée (Rna) expliquée et partagée entre des experts forestiers, élus locaux et des communicateurs qui se sont retrouvés à Mbodiène. C’était au cours d’un forum organisé le week-end dernier, sous l’égide de l’Ied (Innovation-Environnement –Développement). L’importance et la place de l’élu local dans le cadre de la gestion des questions du développement durable ont fait l’objet d’une attention particulière. Les forces et les faiblesses de la Rna ont été exposées sur le devenir des terroirs.

Ousmane Badiane, le premier vice-président du conseil régional de Dakar, a rencontré la presse le 28 mars 2013, au cours d’un forum national sur la promotion de la régénération naturelle assistée pour améliorer l’efficacité des systèmes de production agricole et renforcer la résilience de la communauté. Pour lui, les actions des élus locaux sont complémentaires à celles des députés et des responsables mandataires des communautés.

Les élus locaux au nombre de 25 000, répartis dans pas moins de 580 collectivités locales, constituent des relais fondamentaux dans l’explication et les prises de décisions. Il a en outre insisté sur le cumul des expériences depuis les grandes sécheresses des années 1980 en matière de lutte pour la régénération des ressources naturelles comme les forêts et les sols. Les conséquences de l’érosion sous toutes ses formes et la mort du cheptel en grand nombre avaient suscité des comportements sur des stratégies de restauration du cadre naturel.

A l’en croire, la régénération naturelle assistée reste un puissant moyen de lutte contre l’exode rural. Ne serait-ce qu’à travers les retombées sociales comme la création d’emplois. Selon une note de cadrage, la RNA a de nombreux impacts positifs sur l’agriculture (amélioration de la fertilité des sols, accroissement des rendements, vente de produits non ligneux, etc.), sur l’environnement et les services éco systémiques (amélioration du microclimat, réduction de l’érosion éolienne, conservation de l’humidité des sols, baisse des phénomènes de ruissellement, etc.)Sur le plan pastoral elle donne plus de fourrage et plus de bétail .Sur la sécurité alimentaire, la vente des produits non ligneux par les familles pauvres les rend moins vulnérables pendant les périodes de soudure avec une diversification de leurs sources de revenus.

Sur les contraintes liées à la Rna on note la faiblesse des appuis financiers. Les systèmes de production de plus en plus complexes à cause d’une meilleure intégration des cultures, du bétail et des ligneux ne riment pas encore avec le cadre institutionnel et législatif relatif à la gestion des ressources naturelles estampillées du sceau d’une vision sectorielle. Les rapports entre les différents acteurs tels que les agriculteurs, les éleveurs, les services techniques sont source conflits et de litiges.

Samba Niébé BA
Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 139 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance