Recherche

MAIRIE DE KAOLACK : Un budget de 2,6 milliards de FCfa adopté



Le budget 2010 de la municipalité de Kaolack a été voté. Il a été arrêté à la somme de 2 milliards 600 millions de FCfa. Le budget de la commune de Kaolack a connu cette année une légère hausse par rapport à celui de l’exercice de 2009 qui était de 2 milliards 400 millions, soit une augmentation de 3 % en valeur relative. Le maire, Madieyna Diouf, s’est réjoui du vote de ce budget qui permettra de résoudre des problèmes aussi cruciaux que l’assainissement, la voirie, la santé, l’éducation, l’emploi des jeunes. Il a estimé que le refus du conseiller Pds de ne pas le voter est « l’expression de la démocratie ».

En effet, le conseiller Mohamed Nasser a refusé de voter arguant de la « faiblesse de la part réservée à l’investissement ». Mohamed Nasser a estimé que « les intérêts populations n’ont pas été pris en compte » par l’équipe dirigeante contrôlée par le « Bennoo », soulignant que la part réservée à l’investissement ne représente que le sixième du budget. Aussi, s’est-il élevé contre les sommes affectées au fonctionnement du cabinet du maire qui, à l’en croire, reçoit 20 millions en carburant, cela compte non tenu des autres avantages. Des propos battus en brèche par Ibrahima Kébé, chargé de la communication du conseil municipal. Il a qualifié la sortie de Mohamed Nasser « d’inopportune », d’autant plus que « les ruptures sont visibles et appréciées de tous ». Il a ainsi noté que « 400 millions de FCfa ont été affectés à l’investissement contre 191 millions l’année dernière ».

Concernant le carburant alloué au cabinet du maire, il fait remarquer qu’il y a eu « une diminution de 8 millions répartis aux secteurs de la santé, l’éducation, etc. »

Le maire a salué la démarche participative qui a permis à l’ensemble des segments (représentants des populations, techniciens des services concernés, délégués de quartier entre autres) de dire leur mot lors des travaux préparatoires.

« Pendant deux mois au moins, des commissions se sont réunies, ce qui a permis à tous, dans un élan participatif, d’exprimer ses besoins ».

Mamadou CISSE
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2368 fois
Association des Maires du Sénégal


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance