Recherche

Lutte contre la salinisation : Le Papil a récupéré 3.210 ha de terres cultivables



Pour faire face à la problématique de la salinisation des terres, le Projet d’appui à la petite irrigation locale (Papil) a été mis en place par l’Etat et ses partenaires. Dans sa deuxième phase 2011-2015, ce projet a pour objectif sectoriel de participer à la réduction de la pauvreté et à la sécurité alimentaire en promouvant des infrastructures de maîtrise de l’eau et des mesures d’adaptation au changement climatique. Au total et en fin de projet, le Papil aura construit 58 ouvrages anti-sel, récupéré 3.210 ha de terre salée et protégé 11.500 ha contre la langue salée. Ces explications sont du ministre de l’agriculture Abdoulaye Baldé, répondant hier à l’assemblée nationale à la question orale posée par le député Djibo Leity Kâ et relative à la salinisation des terres cultivables.
Ce projet, a-t-il soutenu, intervient dans les régions de Kaolack, Fatick et Tambacounda. Déjà, depuis son démarrage, il a réalisé 107 ouvrages et aménagements de maîtrise d’eau de ruissellement dont 31 ouvrages anti-sel, 3 grands ouvrages de retenue et de franchissement, 32 micros barrages et seuils, 19 mares pastorales, 10 micros périmètres irrigués et 12 bas fonds aménagés. Selon Abdoulaye Baldé, dans la région de Fafick, le Papil a déjà récupéré 2.210 ha de terre salée et protégé 650 ha de terre.
Pour 2013-2014, il est programmé la construction de 27 ouvrages anti-sel pour récupérer 1.500 ha et protéger 5.000 autres ha contre l’avancée de la langue salée. Les zones les plus touchées par le phénomène sont le Sine-Saloum, la Casamance, la zone du fleuve Sénégal, les Niayes et à un niveau moindre, le Sénégal oriental.

Nd. M. SECK
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 283 fois
PAPIL


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance