Recherche

Lutte contre la féminisation de la pauvreté : 76 groupements de femmes à l’école de la transformation et de la conservation des fruits



Les femmes du Diassing qui viennent de bénéficier de quinze jours de formation en transformation et en conservation des fruits locaux. Cet atelier de renforcement des capacités qui a concerné 76 groupements de femmes entre dans le cadre de la lutte contre la féminisation de la pauvreté, initiée par des natifs de la localité.

SEDHIOU - Elles sont 134 femmes réparties dans 76 groupements venus des communautés rurales de Djibabouya, de Bémet, de Sansamba et de la commune de Marsassoum à avoir bénéficié d’une session de formation en transformation et en conservation des fruits locaux. Entièrement financé par des natifs de la localité regroupés au sein de l’Alliance des jeunes pour la paix et le développement du Diassing (Ajpdd), cet atelier de renforcement de capacités a pour objectif principal de lutter contre la féminisation de la pauvreté dans cette contrée du Diassing. Pendant quinze jours, ces femmes ont été initiées aux différentes techniques de transformation et de conservation de fruits. Fortes des rudiments mis à leur disposition, les femmes bénéficiaires ont élevé la voix pour dire non au pourrissement des fruits dans le Diassing. ‘Plus jamais de fruits qui pourrissent dans le Diassing’, ont-elles scandé.

Selon Aminata Diédhiou, responsable du Gie Kadjiamore de Marsassoum, ‘ce sont des centaines de tonnes de fruits qui pourrissent chaque année dans cette partie du département de Sédhiou. A cause de l’enclavement, les populations ont du mal à écouler les produits fruitiers. C’est pourquoi nous avons salué cette initiative des jeunes de Marsassoum’. De l’avis des initiateurs de cette formation, il n’y a que les natifs du Diassing qui peuvent développer leur terroir.

Pour Mamadou Moustapha Diallo dit ‘Bleu’, le Pca de la Sodagri qui a présidé cette rencontre, ‘le Sénégal a plus que jamais besoin de ses bras valides que sont les jeunes’. C’est pourquoi, il a lancé un appel aux jeunes de la région de Sédhiou, pour qu’ils s’investissent dans l’agriculture, avant d’affirmer que la Sodagri va bientôt implanter une antenne à Sédhiou pour exploiter quatorze vallées.

Wal Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 672 fois
GENRE


Commentaires articles

1.Posté par salgo le 24/10/2008 03:05
Bonjour
Je suis SALGO et suis étudiant à l'Université de Ouaga. Je soutiens mon mémoire cette année et mon thème est relatif au genre et à la décentralisation en milieu rural. Vos publication m'aident beaucoup et vs en rémercie. courage

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance