Recherche

Lutte contre la discrimination dans le monde du travail : Awa Ndiaye invite les femmes à faire valoir leurs droits

Les femmes doivent s’épanouir professionnellement. Et pour les y aider, le gouvernement s’engage à élimer la discrimination entre les hommes et les femmes dans les lieux de travail, selon le ministre de la Culture et du Genre, Awa Ndiaye.



‘Il est nécessaire d’éliminer la discrimination dont les femmes sont victimes dans le monde du travail au nom de la justice et du respect des droits fondamentaux de l’être humain’, assure le ministre d’Etat, ministre de la Culture et du Genre, Awa Ndiaye. Venue présider l’atelier de sensibilisation sur ‘les questions d’égalité entre les hommes et les femmes au cœur du travail décent’, organisé par son ministère en partenariat avec le Bureau international du Travail (Bit), à l’intention des élus locaux et des membres du Conseil économique et social, le ministre en a profité pour inviter les femmes à s’unir afin de pouvoir défendre leurs droits dans le monde du travail. Selon elle, les femmes doivent accéder à un travail décent productif, dans des conditions de liberté, d’équité, de sécurité et de dignité au même titre que les hommes.

Awa Ndiaye estime, par ailleurs, que les femmes participent activement au développement de l’économie du pays. D’où l’urgence d’instaurer l’égalité entre les hommes et les femmes au cœur du travail décent. Car, d’après le ministre, les femmes sont confrontées à des obstacles dans presque tous les aspects du travail, notamment dans les domaines qui concernent l’exercice d’un emploi rémunéré, comme l’accès à des postes dits ‘masculins’. Il s’y ajoute l’insécurité de leur emploi ou de leur entreprise, ainsi que le déficit de ressources ou d’informations nécessaires pour faire valoir leurs droits.

Cependant, Awa Ndiaye dira que le Sénégal fait face à des défis majeurs, comme l’adoption de la Convention sur la protection de la maternité et de l’intégration du genre dans le Programme Pays pour un travail décent. ‘Ces défis vont être relevés. Ils sont en cours de formulation. Car le gouvernement est conscient que le travail est essentiel pour les êtres humains. Outre le revenu qu’il procure, il ouvre la voie au progrès des individus, à leurs familles et à leurs communautés’.

Pour sa part, le directeur adjoint du Bit régional, Dramane Haidara, rappellera que l’Organisation internationale du travail a été de tous les combats visant à plus de justice sociale pour les travailleurs et travailleuses, en s’engageant notamment à promouvoir les opportunités pour les hommes et pour les femmes pour l’obtention d’un travail productif dans des conditions de liberté et de dignité humaine. ‘Pour lutter contre les disparités entre les hommes et les femmes dans le monde du travail, l’Oit a développé des séries d’outils qu’elle met à la disposition de ses partenaires afin que les connaissances acquises soient mieux partagées, notamment en ce qui a trait aux questions d’égalité entre les hommes et les femmes en Afrique’, renseigne M. Haidara.

Estimant que ces outils peuvent être utiles pour éliminer la discrimination entre les hommes et les femmes dans les lieux de travail, Awa Ndiaye promet que l'Etat va s’engager à assurer leur promotion.

Paule Kadja TRAORE
Wal Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1198 fois
GENRE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance