Recherche

Louga : inauguration de deux pistes de production désenclavant deux villages



Sakal (Louga), 8 fév (APS) – Ngadji Sarr et Keur Meissa Gaye, deux villages de la communauté rurale de Sakal, dans le département de Louga (Nord), sont désormais reliés à la Route nationale 2 (RN2), avec l’inauguration samedi de deux pistes de production construites par des opérateurs économiques ressortissants de la localité, a constaté l’APS.

La construction de ces deux pistes de production qui a coûté près de 90 millions de francs CFA, a été entièrement financée par des opérateurs économiques réunis dans le Comité d’action pour le développement de l’arrondissement de Sakal.

‘’La construction de ces pistes de production constitue une première phase dans notre engagement à participer au développement de la localité que nous avons quittée très jeune pour la ville’’, a indiqué à des journalistes Cheikh Mar Ndiaye, coordonnateur de l’association en marge de la cérémonie d’inauguration.

‘’Nous avons observé de loin les efforts entrepris depuis vingt ans par le président du Conseil rural de Sakal (Cheikh Birahim Diagne) pour développer la localité. Cela a encouragé les opérateurs économiques ressortissants de la contrée à s’investir à leur tour dans son développement’’, a-t-il expliqué.

Ces deux pistes de production vont favoriser le transport des personnes et des marchandises. Désormais, les voitures viennent jusque dans ces villages pour les transporter, alors que par le passé elles étaient obligées de marcher au moins cinq kilomètres pour relier la nationale, a expliqué M. Mar.

Il a ainsi fait part de l’engagement des membres de l’association à participer au développement d’autres secteurs tels que l’éducation, la santé, entre autres. Le Comité d’action pour l’arrondissement de Sakal va ainsi financer la construction du marché central de Ngadj Sarr dont la première pierre a été posée le même jour.

Les opérateurs économiques ressortissants de Sakal promettent en outre d’ériger un ‘’daara’’ moderne (école coranique), dans le village de Taïba, dans la même zone, a assuré son coordonnateur.

‘’Ces pistes de production sont importantes. Elles devaient être construites par l’Etat ou le Conseil rural et aujourd’hui ce sont des ressortissants de la localité qui réalisent ces infrastructures pour notre compte. C’est une initiative qui mérite d’être sue de tous’’, a pour sa part dit le président du conseil rural, Cheikh Birahim Diagne.

‘’L’Etat doit prendre conscience de l’importance de cette initiative qui doit être vulgarisée. Il y a aujourd’hui beaucoup de Sénégalais qui voudraient s’investir dans le développement du pays. C’est un exemple qu’il faut leur montrer’’, a-t-il souligné.

‘’Les opérateurs économiques ont construit ces infrastructures sans rien demandé en retour. Le conseil rural n’a pas dépensé d’argent, alors que d’autres partenaires demanderaient sa participation. Ils sont par ailleurs prêts à nous accompagner dans les domaines de l’éducation, de la santé et d’autres activités économiques’’, s’est-il réjoui.


AKS/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 427 fois
Transport et mobilité


Commentaires articles

1.Posté par Iba ndiaye niang le 22/03/2014 12:36 (depuis mobile)
Je m''appelle ibrahima niang. Je suis un fils du village. Je suis trés content de ce que font ses fréres dans le cadre du developpement de notre cité. Merci!

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance