Recherche

Louga : 25.000 chevaux vaccinés contre la peste équine



Louga, 26 juil (APS) - Les 25.000 chevaux vaccinés cette année à Louga sur les 115.000 au niveau national aideront à réduire considérablement les foyers de peste équine qui hante le cheptel, a indiqué, lundi à Louga, le directeur des services vétérinaires, le docteur Mbargou Lô.

‘’Les techniciens ont réussi à vacciner 425.000 chevaux durant les campagnes de 2008 et 2009 et 115.000 en 2010 dont 25.000 à Louga’’, a dit le docteur Lô qui représentait le ministre de l’Elevage à la cérémonie de vaccination et de sensibilisation sur la peste équine.

‘’Le ministère de l’Elevage, conscient des conséquences redoutables de la maladie sur le cheval, veut atteindre le taux de 80% requis par l’Organisation mondiale de la santé animale pour mettre à l’abri les 570.000 chevaux recensés au Sénégal et qui sont utiles à l’agriculture, au transport et au sport’’, a indiqué Mbargou Lô.

Le directeur des services vétérinaires a salué l’initiative de l’Association des propriétaires de calèches (APROCAL), exhortant les populations à faire vacciner leurs animaux pour une meilleure protection sanitaire.

‘’Pour accompagner le développement de la filière équine, le ministère s’est lancé dans une politique de construction et de réhabilitation de haras et a procédé à la formation de 450 cochers pour la conduite de véhicules hippomobiles’’, a soutenu le docteur Lô.

Marraine de la journée de vaccination de la majorité des 1030 chevaux assurant le transport dans la commune et quelques autres d’utilité diverse, la sénatrice Awa Ndiaye a soutenu que la manifestation est ‘’une démarche particulière pour atteindre les objectifs de la troisième étape de la GOANA (Grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance) dans le secteur de l’élevage’’.

‘’C’est une journée symbolique orientée vers l’amélioration des conditions de traitement des chevaux par la vaccination et la sensibilisation des propriétaires et des usagers de la population équine’’, a relevé Mme Ndiaye.

Il a soutenu que tout citoyen doit s’engager dans la recherche d’une bonne santé animale pour que demeure la prospérité.

‘’Protéger le cheval contre la peste équine équivaut à booster l’économie locale dans un département ou le cheval joue un rôle très important dans les travaux champêtres et dans le transport intra urbain’’, a soutenu Mme Ndiaye approuvée par le président de l’APROCAL, Mayoro Diaw.

PON/AD

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1246 fois
Elevage


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance