Recherche

Les personnels des conseils régionaux ne perdront pas leur emploi, selon le directeur de l'appui au développement local



Les personnels des conseils régionaux ne perdront pas leur emploi, selon le directeur de l'appui au développement local
Saint-Louis, 26 jan (APS) - Les personnels des conseils régionaux ne vont pas perdre leur emploi, a déclaré le directeur de l’appui au développement local, Adama Diouf qui a tenu à les rassurer par rapport à leur avenir avec l’instauration de l’Acte 3 de la décentralisation.

''Au contraire, plusieurs opportunités d’emploi s’offrent à ce personnel avec l’érection des conseils départementaux qui auront besoin d’un personnel minimal pour fonctionner'', a indiqué M. Diouf, porte-parole du ministère de l'Aménagement du Territoire et des Collectivités locales dont la caravane a effectué, ce week-end à Saint-Louis, la onzième étape de son périple national.

''La communalisation universelle va plutôt créer des opportunités d’emplois qui risquent de ne pas être satisfaites par ce personnel qui sera prioritaire dans la nouvelle architecture'', affirmé.

Selon lui, ''un travail est en cours pour mettre en place les textes de dévolution de biens des conseils régionaux aux conseils départementaux leurs héritiers légitimes''.

''Un audit de ce personnel sera fait par la commission juridique où siègent d’éminents intellectuels pour indiquer la voie à suivre pour l’utilisation de ce personnel'', a expliqué M. Diouf.

Ce travail va impliquer le syndicat des collectivités locales et va permettre de savoir les diplômes dont disposent les membres de ces institutions et leur rôle, leur salaire, etc pour savoir de façon objective comment les utiliser.

''Les conseils départementaux vont hériter pour l’essentiel des compétences des conseils régionaux'', a dit le directeur de l’appui au développement local.

Concernant la coopération décentralisée aussi, il a souligné qu’elle se faisait au niveau des départements et va continuer à être prises en charge au sein des nouvelles institutions.

L’Acte 3 de la décentralisation va se matérialiser par un renforcement des fonds de dotation et des compétences des structures décentralisées qui verront la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) atteindre les 15 pour cent.

''La compétence des structures décentralisée en termes de recouvrement de l’assiette fiscale sera élargie'', a indiqué M. Diouf qui a annoncé un renforcement des compétences du personnel pour relever ce défi.

AMD/AD

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 80 fois
Décentralisation


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance