Recherche

Les PVVIH se sont impliquées dans l’identification des orphelins et enfants vulnérables (médecin)



Dakar, 7 sept (APS) – L’implication des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) dans l’identification des orphelins et enfants vulnérables (OEV) a permis au Sénégal de disposer d’un fichier très fiable de cette couche, a indiqué le Dr Cheikhou Sakho, chargé du Renforcement du système de santé (RSS) au Fonds mondial pour la lutte contre le Sida et le paludisme.

Le Dr Sakho a salué ainsi l’implication des PVVIH dans l’identification des OEV, ajoutant, dans un entretien avec l’APS, que ‘’leur appui a aidé à l’aboutissement du processus d’identification d’enfants qui évoluent dans l’environnement de PVVIH’’.

Cheikhou Sakho était chargé du Projet de prévention du VIH/Sida au Conseil national de lutte contre le Sida (CNLS) comportant un volet sur la protection des orphelins contre le VIH/Sida, le Projet de scolarisation des OEV.

Selon lui, ‘’avec l’avènement au Sénégal des cas d’infection au VIH, en 1986, beaucoup d’efforts ont été fournis en matière de prise en charge des PVVIH’’. ‘’Et dans ce domaine, a-t-il souligné, l’arrivée des antirétroviraux (ARV) était le point le plus important’’.

‘’Il y a l’Initiative sénégalaise d’accès aux ARV (ISAARV) qui a été un point culminant de la politique de l’Etat dans cette lutte’’, a encore expliqué Dr Sakho indiquant que ‘’ça été une révolution qui a permis d’améliorer la qualité de vie des PVVIH’’.

Mais parallèlement à cela, relève t-il ‘’il y a des problèmes sociaux qui ont surgit, parce que les PVVIH ne parvenaient plus à se maintenir au travail, à faire convenablement leurs activités, dans la mesure où cette pathologie nécessite énormément de dépenses’’.

‘’Cela a eu un impact certain sur les économies de la famille, parce que le maillon le plus faible de la famille, c’est l’enfant, alors que les PVVIH, pour la plus part du temps, sont des pères de famille et qui souvent, ont en charge les enfants de leur parent’’, a-t-il dit.

‘’Tous ces enfants, a-t-il indiqué, se sont retrouvés dans l’environnement de ce parent PVVIH, diminué physiquement, même si les ARV l’ont maintenu en activité. Mais économiquement, il est fortement diminué’’’.

C’est à partir de ce moment que le concept d’Orphelins et enfants vulnérable (OEV) est né, a-t-il expliqué.

‘’Il était nécessaire alors de faire des actions pour ces enfants en procédant par des formes pédiatriques et non pas en leur administrant des ARV comme les adultes’’ a dit Dr Sakho soulignant que ‘’le besoin d’un PVVIH ne se limite pas seulement à la prise de médicaments’’.

‘’Il y a tous les autres besoins liés à la nourriture, à l’habillement, mais surtout à l’éducation et cela a posé jadis un très sérieux problème, même si, beaucoup d’initiatives ont été prises pour faire face à la vulnérabilité de ces enfants’’, a-t-il expliqué.

Dans ce contexte de VIH, a-t-il expliqué, il y a des organisations de la société civile qui ont fourni beaucoup d’efforts, notamment ACI et l’ANCS.

’’Et, au niveau du CNLS, il faut aussi saluer les stratégies qui ont été développées avec l’appui de la Banque mondiale pour pouvoir aider ces enfants à être dans les meilleures conditions d’existence’’ a dit Sakho.

LTF/OID


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 839 fois
Programme National de Lutte contre le Sida (PNLS)


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance