Recherche

Les ARD dans de nouveaux habits

Les textes qui régissent les agences régionales développement (Ard) ont fait l’objet d’un lifting pour qu’elles puissent jouer pleinement leur rôle dans le processus de décentralisation en cours. Décret 2006-201 de mars 2006 a donné un nouveau mandat aux collectivités locales dans le cadre de l’accompagnement des Ard.



Le recadrage des missions et attributions des Agences régionales de développement est intervenu parce qu’elles étaient presque plombées par la prégnance des conseils régionaux. En effet, dans leur premier cahier de charge, les Ard avaient une mission d’appui aux collectivités locales. « On s’est rendu compte que l’application de ces mesures pêchait quelque part parce que les gens confondaient ces Ard à un service de la région, alors qu’elles étaient là pour toutes les collectivités locales d’une région pas uniquement pour le Conseil régional », a indiqué l’administrateur civil et inspecteur des affaires administratives et financières du ministère de la décentralisation et des collectivités, Abdoulaye Lo.

Ce technicien de la décentralisation et des collectivités locales a révélé que « le handicap majeur des anciennes Ard est que dans leur formule originelle, elles avaient été victimes de recrutement politique qui ne répondait pas du tout à leur mission. Le président du Conseil régional était le président du conseil d’administration. De ce fait, il influait fortement sur le recrutement du personnel des Ard et parfois le recrutement revêtait un caractère politique. Donc, à la place des profils techniques qu’il fallaient pour faire des Ard un outil efficace pour les collectivités locales, on faisait un recrutement qui ne correspondait pas à leur mission ce fait qu’on allait directement vers des blocages par rapport à la mission qui leur était assignée ».

Suite à une récrimination continue des collectivités locales, les autorités ont ainsi décidé de corriger en faisant des Ard des établissements publics locaux. « Cela leur permet d’avoir beaucoup plus de marge de manœuvre et de moyens afin de pouvoir circonscrire davantage leur mission technique au niveau de l’ensemble des collectivités locales. Elles doivent leur servir de bras technique », a indiqué Abdoulaye Lo.

L’inspecteur des affaires administratives et financières du ministère de la décentralisation et des collectivités a fait savoir que désormais « les recrutements vont être faits maintenant de façon transparente sur la base de critères objectifs et scientifiques pour avoir les profils techniques nécessaires ». Abdoulaye Lo a estimé qu’on ne peut pas comprendre aujourd’hui une Ard qui ne dispose pas d’ingénieur de planification, et d’un agent comptable particulier pour la gestion des finances. « Ce sont des innovations qui nous permettront de remettre les Ard sur les rails après le constat d’échec noté dans la première génération d’Ard ».

Le programme national de développement local (Pndl) a, selon lui, intégré les Ard en signant avec elles des conventions qui seront exécutées dans chaque région. Cela fera bien entendu l’objet d’une évaluation.

Le directeur de l’Ard de Kaolack a avancé que c’est au niveau de la composition de son conseil d’administration qui lui donne comme plan d’exécution des activités à réaliser dans le cadre de la promotion des collectivités locales, que la difficulté se pose. « Ce sont les maires titulaires, les présidents de communauté rurale titulaires et également les présidents de conseil régional qui sont membres du conseil d’administration. Ce qui supprime de fait les délégations. Il n’y en a plus » a-t-il expliqué.

Modou Diop d’affirmer que « ce sont ainsi des personnes chargées de prise de décision qui sont membres du conseil d’administration et qui accompagnent maintenant l’exécution du nouveau décret avec trois missions principales au niveau de l’Ard, l’appui à la planification qui a été réaffirmé et qui s’articule autour de l’harmonisation des méthodes, du contrôle de qualité sur les outils de planification et le développement d’outils spécifiques pour l’intégration de l’activité économique dans les plans locaux de développement (Pld) ».

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 5059 fois
Agences Régionales de Développement (ARD)


Commentaires articles

1.Posté par mbaye le 08/09/2009 16:58
il est dit que les ARD ont pour mission de rendre moins onéreuse l'élaboration des PLD et des PIC pour les communes et les communes d'arrondissement. mais grande fut ma surprise de constater recemment que ma commune d'arrondissement ne dispose pas jusqu'à présent d'un PLD. le constat se trouve etré valable aussi pour toutes les communes d'arrondissement qui composent l'arrondissement de Pikine dagoudane. et pourtant il existe dans toutes ces collectivités locales des cadres de concertation qui s'active activement pour propulser un développement local endogène. à l'absence de cet instrument de programmation, de planification, j'ai l'impression que ces structures avancent à l'aveuglette dans les méandres du développement local. je me demande après analyse et réflexion: où se situe la responsabilité de l'ARD de Dakar dans tout cela?

2.Posté par Patrick VAnderhulst le 26/07/2010 14:51
Pouvez-vous me confirmer que l'ARD est bel et bien un établissement public et non un service étatique? Quel serait l'argumentation juridique poru affirmer cela?

3.Posté par Oumar le 07/08/2010 17:17
Bonjour Patrick Vanderhulst,
L'ard est bien un établissement public local suivant le décret 2008-517 du 20 mai 2008.
Bonjour Mbaye,
L'élaboration de document de planification relève de la responsabilité première de l'organe exécutif de la collectivité locale. Dans la mise en oeuvre de cette compétence propre, le Maire s'appuie sur l'ARD qui a une mission seconde. Toutefois, la responsabilité de l'ARD peut être engagée si elle n'a pas assuré sa mission de conseil et de renforceement de capaacités.
Fraternellement à vous tous.

4.Posté par Awa Diop le 01/04/2012 16:46
est ce que l'ard a des bureau des autres régions je veux les adrésses


5.Posté par Baye Kunda le 02/04/2012 20:35
Chère Awa DIOP,

ARD: Agence Régionale de Développement, existe pratiquement dans toutes les régions du Sénégal, c'est un établissement public local qui a un rôle d'appui technique des collectivités locales.
Je vous suggère de faire la recherche sur google des sites des ARD et voir dans le menu contact, de là vous pouvez avoir les adresses. Fratenellement...

Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance