Recherche

Le gouvernement prêt à des arbitrages budgétaires pour stimuler la recherche (officiel)



Dakar, 27 mai (APS) – Le gouvernement sénégalais compte passer par des arbitrages budgétaires pour doter le secteur de la recherche de moyens conséquents et lui permettre d'occuper la place qu'il mérite, a indiqué, lundi à Dakar, Joseph Pierre Ndiaye, directeur de cabinet du ministre de l'Education nationale.

"La recherche n'a pas toujours la place qu'elle mérite lorsqu'on voit les budgets accordés aux universités et aux structures de recherche (…). Les nouvelles autorités sont conscientes de ce décalage et il est vraiment question de rééquilibrer les choses et de donner à la recherche la place qu'elle mérite", a notamment dit M. Ndiaye.

Il présidait lundi un séminaire sous-régional sur "l'importance de la recherche sociale dans le développement durable". D'une durée de trois jours, cette rencontre est organisée par la Commission nationale pour l'Unesco, sous l'égide de l'Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO).

"Entre ce qui est consacré à l'enseignement et ce qui est consacré à la recherche comme budget, il y'a une différence énorme. La recherche doit être développée et doit surtout bénéficier de moyens plus conséquents", a estimé Joseph Pierre Ndiaye.

Selon lui, "les nouvelles autorités sont conscientes des efforts qu'il faut faire, elles ont pris conscience que la recherche a une dimension fondamentale. Notre pays fait des efforts en matière de recherche mais nous allons procéder à des politiques de rééquilibrage".

S'adressant aux participants, M. Ndiaye leur a fait part des efforts faits sur le plan national en matière de mobilisation de fonds destinés à stimuler la recherche.

"Les financements ne viennent toujours pas de l'extérieur au regard de la nomenclature budgétaire de notre pays. Certes, les partenaires apportent des contributions, mais nous ne pouvons pas passer sous silence les efforts que le gouvernement fait en matière de recherche", a-t-il relevé.

Le responsable de l'ISESCO qui pilote la rencontre a salué l'expérience sénégalaise en matière de recherche sociale. "Il y a un engagement du gouvernement sénégalais dans la promotion et la consolidation de l'importance de la recherche sociale dans le développement durable", a fait valoir Zakaria Mouhamed Rabbany.

"Nous avons noté un appui constant aux organisations régionales et nationales spécialisées dans la recherche", a dit M. Rabbany, spécialiste des programmes à la direction des sciences de l'ISESCO.

"Dakar abrite le siège du Conseil pour le développement de la recherche en matière sociale en Afrique, le Consortium pour la recherche économique et sociale, le centre de recherche pour les politiques sociales, sans compter les nombreuses rencontres qui servent de tribune à la recherche sociale à Dakar", s'est félicité le représentant de l'ISESCO.





MTN/BK

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 81 fois
Education-Formation


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance