Recherche

Le directeur d'Oxfam préconise une synergie des actions pour combattre la crise alimentaire



Dakar, 13 nov (APS) - Le combat contre la crise alimentaire au Sahel passe par ''une préparation soutenue'' à tous les niveaux et ''une synergie des actions et des ressources'' des différents acteurs impliqués, a dit mardi à Dakar, Ebrima Sonko, directeur d'Oxfam-Sénégal.

‘’Notre conviction est que la victoire dans le combat contre la crise alimentaire passera nécessairement par une meilleure considération de des aspirations des populations vulnérables, une préparation plus soutenue à tous les niveaux et une synergie plus efficace des actions et des ressources des différents acteurs impliqués’’, a-t-il dit.

Ebrima Sonko s’exprimait lors du vernissage de l’exposition-sensibilisation de 18 photographies au jardin de l’Institut français de Dakar.

''Au Sénégal, un pays traditionnellement pauvre et frappé par la crise alimentaire, plus de 800 mille personnes sont affectées par le manque de ressources alimentaires ainsi que plusieurs milliers d’enfants atteints de malnutrition’’, a souligné M. Sonko.

‘’Il y a des causes naturelles mais aussi structurelles. C’est pourquoi les questions de sécurité alimentaire doivent être au cœur de nos agendas, car les choses ne peuvent changer qui si l’on s’attaque à leurs causes profondes'', a t-il dit, devant un public composé de responsables d'ONG et bailleurs de fonds.

Durant la crise alimentaire de 2012, selon lui, Oxfam a pu apporter son soutien à 40 mille personnes entre les régions de Kédougou et de Tambacounda pour une enveloppe globale de un milliard de francs, surtout en matériel d’assainissement.

Cependant, a dit Ebrahima Sonko, ''le doute continue car la capacité de résilience des populations face aux crises récurrentes est de plus en plus limitée. Les ménages ne parviennent pas à reconstituer leurs moyens de subsistance avant que n’arrivent les prochaines pluies’’.

Cette exposition d'images prises dans des camps de réfugiés, dans des potagers communautaires, dans les villages de neuf pays du Sahel, sera pour lui, l’occasion de se concerter et de trouver ''des solutions durables et (de monter) qu’il est impératif d’investir dans l’agriculture’’.

MF/AD



Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 279 fois
OXFAM


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance