Recherche

Le Sénégal n'atteindra pas l'enseignement primaire universel avant 2070 (rapport)



Dakar, 26 fév (APS) - Le Sénégal n'atteindra pas l’enseignement primaire universel avant 2070, selon le Rapport mondial de suivi sur l'éducation pour tous 2013-2014, publié mercredi par l'Unesco.

Baba Ousseynou Ly, secrétaire général du ministère de l'Education nationale, représentant le ministre Serigne Mbaye Thiam, a procédé au lancement du rapport.

Le document indique que, "sur la base des tendances actuelles, le Sénégal et trois pays autres pays d'Afrique de l’Ouest, le Burkina Faso, le Mali et le Niger n’atteindront pas l’enseignement primaire universel avant 2070".

Lors du Forum mondial de l’éducation, en 2000 à Dakar, 164 pays, dont le Sénégal, s’étaient engagés à faire de sorte que tous les enfants ayant l'âge d'aller à l'école élémentaire soient scolarisés, au plus tard en 2015.

"Le Sénégal a fait d’importants progrès vers la réalisation de l’enseignement primaire universel, grâce à un taux d’achèvement du primaire passé de 60% en 2010 à 63% en 2011. Mais aussi grâce à un taux net de scolarisation qui pourrait atteindre plus de 80% en 2015", signale le rapport de l’Unesco.

En ce qui concerne la parité et l'égalité entre les sexes, à l'école, il est mentionné dans le document que le Sénégal a fait de "rapides progrès, mais le taux de scolarisation est resté parmi les plus faible à l’échelle mondiale".

Le Sénégal fait partie des neuf pays ayant le taux de scolarisation le plus faible, selon le rapport.

Concernant la qualité de l’éducation, l'Unesco révèle que le Sénégal fait partie des pays où le ratio élèves/enseignants a baissé d’au moins 20%, entre 1999 et 2011.

"Mais moins de 50% des enseignants sont formés selon les normes nationales, le sous-secteur du préscolaire ne disposant que de 15% d'enseignants formés", souligne la même source.

L'Unesco recommande qu'une attention particulière soit accordée aux femmes, aux pauvres et aux habitants des zones rurales, dans le but de mettre fin à "la crise de l’apprentissage".

"La pauvreté prive les enfants de la possibilité d’apprendre", signale le document. "Etre femme et pauvre est un double handicap", ajoute-t-il.

BHC/ESF

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 93 fois
Education-Formation


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance