Recherche

Le Partenariat public-privé vise une action publique performante, selon un officiel



Dakar, 22 avr (APS) - Le Partenariat public-privé (PPP) n'est pas un outil de financement par défaut des projets recalés par le budget de l'Etat, mais plutôt un instrument de gestion qui se veut "un facteur de performance de l'action publique", a soutenu, lundi à Dakar, Ngounda Fall Kane, Secrétaire général du ministère de l'Economie et des Finances.

S'exprimant lors d'une session de renforcement de capacités sur les partenariats public-privé, dont il présidait l'ouverture officielle, M. Kane a plaidé pour une sensibilisation sur les nombreuses opportunités offertes par le partenariat public-privé, en termes de possibilités de financements et de gestion des services publics.

"La parfaite connaissance du PPP par les administrations publiques centrales et les collectivités locales suppose la maîtrise préalable d'outils techniques, financiers et juridiques peu usités au sein des structures administratives classiques qui sont, pour la plupart, dépourvues aussi de ressources humaines qualifiées dans ces matières", a-t-il souligné.

Selon le Secrétaire général du ministère de l'Economie et des Finances, l'administration doit se doter de compétences propres, susceptibles de prendre la suite des projets une fois la mission des consultants externes achevée.

"Le recours aux financements innovants va s'intensifier dans les prochaines années, ce qui nous impose la mise en place d'un certain nombre d'instruments de pilotage stratégique dédiés à une analyse plus fine et mieux documentée des projets, de manière à en évaluer correctement l'intérêt économique pour l'Etat et la rentabilité financière pour le secteur privé", a souligné Ngounda Fall Kane.

"Le PPP, même s'il n'est plus un concept nouveau, demeure une réalité mouvante qui gagne en complexité et s'enrichit de domaines de compétences au gré des multiples expériences heureuses ou malheureuses de partenariats entre l'Etat et le secteur privé", a ajouté le Secrétaire général du ministère de l'Economie et des Finances.

Cette session est organisée à l'intention des acteurs des collectivités locales, des hauts fonctionnaires, des gestionnaires et des décideurs du secteur public et parapublic.

Il résulte de la volonté de Société financière internationale (SFI), une filiale du groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, d’aider le Gouvernement du Sénégal à améliorer ses capacités d'analyse, d'évaluation, de mise en œuvre et de suivi des partenariats publics-privés (PPP).

Les participants auront ainsi l'occasion d'examiner les opportunités offertes par le secteur privé en matière de fourniture d'infrastructures et de services publics en Afrique subsaharienne.

La rencontre devrait également permettre l'établissement de partenariats. Elle servira également à passer en revue les progrès réalisés par le Sénégal dans les PPP, selon les organisateurs. Les participants vont de ce point de vue s'imprégner des leçons des modèles réussis, aussi bien en Afrique que dans le reste du monde.

L'accès à des infrastructures et services publics, sûrs et fiables, constitue l'un des axes de la Stratégie de croissance accélérée (SCA) que le Sénégal met en œuvre depuis quelques années.

BHC/BK/DND

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 149 fois
Partenariats public-privé(PPP)


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance