Recherche

Le PM aux acteurs miniers : ''Conjurons ensemble la malédiction des ressources naturelles"



Dakar, 20 nov (APS) - Le Premier ministre Aminata Touré a invité, mercredi à Dakar, les acteurs du secteur des industries extractives du Sénégal à se préparer dans un élan unitaire à "conjurer la malédiction des ressources naturelles".

"Au-delà de ce consensus indispensable entre acteurs, il est important de nous préparer d'ores et déjà, dans un élan unitaire, à conjurer la malédiction des ressources naturelles", a-t-elle dit lors d'un atelier de lancement de l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives au Sénégal (ITIE).

Dans le cadre de sa politique de promotion de la bonne gouvernance au Sénégal, le gouvernement a décidé de recourir à l'ITIE comme levier pertinent pour améliorer son approche et sa pratique de gouvernance dans le secteur des industries extractives.

''Le secteur des industries extractives au Sénégal a connu des développements importants au cours des dernières années, ce qui suscite bien évidement, beaucoup d'espoir pour le gouvernement et pour les populations", a relevé le chef du gouvernement sénégalais.

"Toutefois, a ajouté Aminata Touré, du fait que l'exploitation minière à grande échelle est un phénomène nouveau au Sénégal, elle mérite d'être bien encadrée".

Selon le Premier ministre, "un effort d'apprentissage est nécessaire'' de la part des acteurs impliqués dans le suivi du secteur, tels que l'administration publique, le secteur privé et la société civile.

Aminata Touré a dit la conviction du gouvernement selon laquelle une plus grande transparence dans la gestion des industries extractives contribue "à l'amélioration des décisions économique" des autorités, en ce qu'elle permet aux parlementaires et citoyens d'exiger des comptes au sujet de l'utilisation des fonds publics.

Revenant sur l'adhésion du Sénégal à l'ITIE, elle a souligné que cette décision va apporter un renforcement de l'administration à produire de manière régulière des données fiables, exhaustives et actualisées sur les contributions du secteur minier, pétrolier et gazier dans le budget et dans l'économie nationale par in mécanisme indépendant.

Le Premier ministre a aussi évoqué "l'existence d'une plateforme pluri-acteurs de dialogue entre l'Etat, les sociétés privées et la société civile" pour un meilleur suivi de ce secteur.

Aussi, est-il attendu de cette perspective un accroissement "substantielle des revenus du Sénégal grâce au suivi plus systématique des contrats et des recettes fiscales", a encore souligne Aminata Touré.

"L'ITIE peut participer valablement dans le ciblage des réformes pertinentes pour améliorer les indicateurs du Doing Business, cet outil est devenu un référentiel pour les investisseurs et l'Etat", a-t-elle fait valoir.


BHC/BK

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 66 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance