Recherche

Le PDEF est un cadre fédérateur des interventions dans l’éducation et la formation, selon un officiel



Dakar, 3 nov (APS) – Le secrétaire général du ministère de l’Enseignement préscolaire, de l’Elémentaire, du Moyen secondaire et des Langues nationales, Mafakha Touré, a indiqué jeudi que le Programme décennal de l’éducation et de la formation (PDEF) sert de cadre fédérateur à toutes les interventions dans le secteur de l’éducation et de la formation.

‘’Le PDEF a repris les options fondamentales de la loi d’orientation 91-22 qui matérialise les conclusions de la commission nationale de la réforme’’, a rappelé M. Touré à l’ouverture à l’hôtel Ngor Diarama d’un atelier de partage sur le PDEF.

Selon lui, cette rencontre de deux jours vise à permettre aux organisations syndicales du secteur de l’éducation et de la formation à mieux assurer leurs rôles dans la mise en œuvre de la 3-ème phase du PDEF.

Il s’agit également de partager avec les acteurs concernés, la lettre de politique générale, l’évaluation de la 2-ème phase du PDEF, le rapport économique et financier, les recommandations de la dernière revue 2009 du PDEF et le processus de révision du décret portant organisation et fonctionnement des organes de gestion du PDEF.

‘’En tant que partenaires sociaux privilégiés dans le dialogue politique et social, les organisations syndicales se sont illustrées dans des interventions et actions dont la finalité est de promouvoir une éducation de qualité pour tous’’, a expliqué Mafakha Touré.

Cet atelier marque ainsi l’aboutissement d’un processus concerté et participatif entre les organisations syndicales et le ministère de l’Education nationale, a-t-il indiqué.

‘’Son objectif principal est de faire en sorte que toutes nos actions trouvent une cohérence globale et permettent d’aboutir à des synergies novatrices et gagnantes, gages d’une éducation de qualité’’, a poursuivi M. Touré.

Le secrétaire général du Syndicat unique et démocratique des enseignants du Sénégal (SUDES), Mamadou Diouf, a pour sa part salué la tenue de la rencontre. Une initiative qui, selon lui, permet de renforcer le partenariat et les synergies aptes à faire progresser le système éducatif.

‘’La confrontation n’est jamais un choix délibéré des organisations syndicales. Ce que nous recherchons d’abord, c’est le dialogue, la discussion et le partenariat qui est inclus dans la mise en œuvre des politiques à savoir, concevoir, évaluer et mettre en œuvre ensemble’’, a dit M. Diouf, également coordonnateur du cadre unitaire des syndicats de l’enseignement.

‘’Nous pensons, a-t-il poursuivit, que si cela peut se faire dans l’unique volonté de construire un système éducatif performant, nous pourrons y parvenir en mettant à contribution les uns et les autres’’.

Mamadou Diouf souligne que toute la volonté des organisations syndicales est d’aboutir à des accords, expliquant que c’est là où réside le sens de leur ouverture.

‘’Nous venons avec un esprit d’ouverture, une volonté de faire avancer les choses et nous espérons également pouvoir aboutir à cela au terme de cet atelier’’, a souligné M. Diouf.

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2585 fois
Education-Formation


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance