Recherche

Le PADEC pour contribuer au développement de la Casamance



Dakar, 12 avr (APS) - Le programme d’appui au développement économique de la Casamance (PADEC), doté d’un financement de 9 milliards de francs CFA, a été lancé au cours d’une cérémonie officielle présidée mercredi à Kolda (sud) par le secrétaire général du ministère de l’Environnement et de la Protection de la nature Saliou Rama Ka.

Co-financé par le Canada, le PADEC qui sera mis en œuvre dans la région naturelle de Casamance (Ziguinchor-Sédhiou et Kolda) a été lancé en présence de l’ambassadeur canadien à Dakar Perry John Calderwood.

Il vise à réduire de 50 pour cent l’incidence de la pauvreté des ménages de cette zone d’ici 2015, conformément aux objectifs affichés par le Document stratégique de réduction de la pauvreté (DSRP).

Le PADEC compte également contribuer au développement et à la mise en valeur du potentiel agricole et agro–alimentaire de la Casamance par les petits producteurs et producteurs, grâce à un appui à des filières porteuses notamment apicole, anacarde et fruitières (mangues, bananes) et certains produits forestiers.

Pour l’ambassadeur du Canada au Sénégal, l’intervention du PADEC pourrait contribuer au processus de paix dans la partie méridionale du Sénégal tout en améliorant les conditions de vie des populations de la région sud du pays.

Le secrétaire général du ministère de l’Environnement et de la Protection de la nature a pour sa part noté qu’il ‘’est souhaitable d’intensifier la mise en place de systèmes d’exploitation durable et de valoriser le maximum de produits forestiers pour permettre que les arbres et les produits forestiers apportent une contribution importante au développement économique et social de notre pays’’.

Selon lui, ‘’sans développement il est illusoire de vouloir mettre fin à la pauvreté qui est la cause principale de la dégradation de l’environnement. Mais ce développement est lui même voué à l’échec s’il ne repose pas sur des fondements écologiques’’.

Saliou Rama Ka a en outre exhorté les populations de la région naturelle de Casamance à s’approprier le PADEC dont la réussite dépendra fortement selon lui de leur degré d’implication dans la conduite de ce programme.

Le PADEC compte appuyer en 5 ans quelque 10.000 producteurs de la région naturelle de la Casamance dont les élus à travers les trois présidents de conseil régional de Ziguinchor Sédhiou et Kolda ont pris l’engagement d’accompagner le programme pour le bien être des populations de la zone sud du pays.

MG/BK

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1867 fois
PADEC


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance