Recherche

Le GLF veut donner "vitalité et vigueur à l’approche territoriale’’



Dakar, 6 août (APS) - La section sénégalaise de Global local forum/Afrique (GLF) souhaite ‘’donner à l’approche territoriale plus de vitalité et plus de vigueur’’ en vue du développement des collectivités locales, a indiqué son président Abdoulaye Sène, par ailleurs député à l’Assemblée nationale.

Le dialogue, le consensus et la concertation sont fondamentales, a-t-il dit, samedi, à l’occasion de l’installation de l’antenne du GLF Sénégal pour le dialogue des territoires. ‘’Les jeunes, les femmes et les hommes, a-t-il souligné, doivent dialoguer et échanger, car tout doit partir de la base pour le développement.’’

Selon Abdoulaye Sène, l’un des objectifs du GLF est de ‘’contribuer au dialogue mondial sur le développement des territoires’’. Mais selon lui, il faut agir local, avant de penser global. ‘’ (…) En tant qu’élus locaux, experts et chercheurs, a-t-il indiqué, nous avons décidé de revisiter les vertus du dialogue et de la démarche participative pour une meilleur prise en compte des préoccupations des populations (…).’’

Le GLF est un espace de mobilisation et d’échanges, a-t-il précisé, soulignant que le Sénégal a été un pionnier en matière de décentralisation.

‘’ (…) Nous venons pour accompagner et organiser les collectivités locales pour leur permettre d’organiser en leur sein le dialogue (…)’’, a-t-il expliqué. C’est pourquoi GLF-Dakar travaille en partenariat avec ‘’l’Association des élus locaux du Sénégal et l’Association des maires du Sénégal et les responsables politiques qui ont un rôle d’ensemblier pour mobiliser les forces vives de leurs territoires’’.

L’objectif, a-t-il précisé, vise à mieux fonder sa démarche sur l’approche territoriale et faire des collectivités territoriales des leviers performants du développement durable.

Le président de l’Association des élus locaux, Alé Lô, qui se dit conscient de l’importance de l’implication des populations dans la prise de décisions pour une meilleure gestion des collectivités locales, estime que ‘’les populations doivent participer davantage à la vie de la cité’’.

‘’Le dialogue avec les citoyens est plus que jamais fondamental’’, car très souvent les populations ne se retrouvent pas à travers les décisions prises par les collectivités locales, a-t-il conclu.

L’installation de l’antenne du GLF Sénégal pour le dialogue des territoires, qui a eu lieu à l’Institut africain de la gouvernance (IAG), a vu la participation d’élus locaux, d’universitaires et d’experts.

BDS/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 909 fois
Association des Maires du Sénégal


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance