Recherche

La serre de Sangalkam devra aider à régler les problèmes énergétiques (directeur)



Sangalkam (Rufisque), 16 jan (APS) - La serre de production de masse de plants jatropha curcas (tabanani) devra permettra à terme le règlement durable des problèmes énergétiques au Sénégal, en particulier en zone rurale, a indiqué dimanche le directeur de l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA), Macoumba Diouf.

‘’L’importance d’un tel programme est que c’est un outil qui vise à utiliser les biocarburants comme une alternative au pétrole, à partir du pétrole vert ’’, a expliqué M. Diouf lors de l’inauguration de ladite serre dans la station de l’ISRA située à Sangalkam.

‘’Pour cela, il faudra produire de la biomasse, c’est-à-dire les plants de +tabanani+ en quantité suffisante’’, a-t-il indiqué avant de préciser que la biomasse n’est autre que les plants de jatropha curcas.

Selon le directeur de l’ISRA, l’huile de jatropha est l’une des huiles dont les caractéristiques physico- chimiques pour la combustion sont les plus proches du gas-oil.

‘’C’est un élément majeur’’, a-t-il relevé, ajoutant qu’à défaut de trouver du pétrole dans le sous-sol sénégalais, ‘’on pourra au moins avoir du pétrole à partir des plantes’’.

Pour Macoumba Diouf, l’installation de cette serre peut assurer l’autonomie de collectivités locales en énergie. Selon lui, il y a des centrales qui fonctionnent à base d’huile de jatropha pour produire de l’électricité.

Ainsi, l’utilisation de l’huile de jatropha pour alimenter des centrales permettra de produire de l’énergie, a-t-il indiqué.

‘’ Une fois que ce programme va se développer sur le territoire national, l’arrivée des investissements du secteur privé, à la fois au niveau national et étranger, permettra de rendre les collectivités locales autonomes et peut être même vendre de l’électricité à la SENELEC’’, a-t-il poursuivi.

A ce sujet, il a donné l’exemple de la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS) qui, dit-il, ‘’ est autonome et vend de l’électricité à la SENELEC’’.

La serre de Sangalkam a été financée à hauteur de 131 millions de FCFA par le gouvernement de Cabildo insulaire de Ténérife (Royaume d’Espagne), représenté lors de la cérémonie par une délégation avec à sa tête Carlos Alonso Rodriguez, vice-président du Cabildo insulaire de Ténérife.

Selon M. Rodriguez, cette unité de serre va produire des plants de jatropha qui seront ensuite distribués à l’ensemble des populations du pays pour que leur niveau de vie augmente, mais aussi pour une indépendance énergétique du Sénégal.

La réalisation de cette serre a été un travail complexe qui va continuer dans le future, a-t-il souligné, tout en émettant le souhait de continuer ce travail pour l’ensemble du pays.

D’une superficie de 5000 m2, la serre de production de l’ISRA servira à l’acclimatation des vitroplants de jatropha curcas, mais aussi à abriter des pépinières de jatropha et d’autres espèces maraichères.

Elle garantit des conditions micro-climatiques (température, vent, humidité, lumière) contrôlées et adaptables aux exigences des plants selon l’âge et l’espèce.

L’unité est dotée d’un groupe électrogène de 40 KVA, permettant de sécuriser et d’assurer son entière autonomie pour l’alimentation électrique pour toute la station de recherche de Sangalkam.

La serre, qui produira 300 000 plants de jatropha curcas tous les deux mois, emploie, pour son entretien et le suivi des plants, une quinzaine de personnes.

Les plants produits seront distribués gratuitement aux groupements de jeunes, de femmes, aux organisations de producteurs et aux promoteurs privés en vue de la réalisation des plantations pour les 321 OOO hectares prévus pour l’atteinte de l’autosuffisance en bio-diesel.

AB/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1079 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance