Recherche

La sécurité alimentaire du bétail, ’’un sujet particulièrement important’’ (ministre)



Thiès, 14 mai (APS) – Le ministre de l’Elevage, Oumou Khairy Guèye Seck, a indiqué, samedi à Thiès, que la sécurité alimentaire du bétail est un sujet ‘’particulièrement important’’ pour l’ensemble des acteurs de l’élevage, mais aussi du gouvernement.

‘’Le chef de l’Etat a décidé d’octroyer aux éleveurs un lot de 250 motofaucheuses, pour permettre à ces acteurs de l’élevage de collecter suffisamment de nourriture pour leur bétail’’, a dit le ministre de l’Elevage.

Abdoulaye Wade ‘’a donné des instructions pour la généralisation de la pratique des réserves fourragères’’, a souligné Oumou khaïry Guèye Seck.

Elle s’exprimait lors de la rencontre de concertation avec les acteurs de l’élevage au cours de laquelle elle a remis 15 motofaucheuses à la maison des éleveurs de Thiès.

Elle a précisé qu’il s’agira ‘’de mener des opérations de collecte des réserves fourragères à la bonne date, afin qu’elles soient nutritionnellement bénéfiques pour le cheptel qui le valorisera en lait et en viande’’.

Le ministre de l’Elevage a toutefois noté que la pratique de réserves fourragères ‘’permettra de réduire les feux de brousse et de préserver la biodiversité tant dans le règne animal que dans le règne végétal’’.

Elle a fait savoir que ce don de motofaucheuses aux éleveurs ‘’traduit l’ambition du président Abdoulaye Wade de faire du secteur de l’élevage la locomotive de l’économie rurale’’.

Dans le cadre des objectifs de son département dont le programme spécial d’insémination artificielle, Oumou Khaïry Guèye Seck a cité d’autres objectifs comme la constitution d’une population de 500.000 vaches, la production additionnelle de 400 millions de litres de lait, de 43.5OO tonnes de viandes, mais également la production de 120.000 pièces de cuir, en vue d’exporter cette filière très porteuse.

Au plan sanitaire, elle rappelé que le Sénégal a obtenu le statut de pays indemne peste bovine depuis 2003.

En outre, elle a dit que la situation zoo-sanitaire est ‘’globalement satisfaisante, malgré la persistance de maladies endémiques et l’apparition de maladies émergentes et réémergences’’.

Pour ces maladies, a-t-elle poursuivi, un programme spécial de lutte visant la vaccination contre 13 maladies prioritaires est financé annuellement par le budget consolidé d’investissement (BCI).

‘’L’Etat travaille inlassablement pour la mise en place de projets durables au niveau des différentes zones agro économiques du pays’’, a-t-elle rappelé.

BD/AD

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1016 fois
Elevage


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance