Recherche

La production d’oignon s'est hissée à 260 000 tonnes en 2013 (ministre)



Darou Khoudoss (Thiès), 25 avr (APS) – Le ministre du Commerce, de l’Entreprenariat et du Secteur informel, Alioune Sarr, a affirmé vendredi que la production d’oignon du Sénégal est passée de 40 000 tonnes, en 2003, à 260 000 tonnes, en 2013, estimant que cela justifie la nécessité de mettre en place un dispositif de régulation pour la commercialisation de la production locale.

S’exprimant lors de l’inauguration du magasin de stockage et de séchage de Darou Khoudoss, dans le département de Tivaouane, il a souligné que la réalisation d'un centre de stockage et de séchage dans cette zone des Niayes contribue largement à relever le défi de l’autosuffisance en oignons.

En raison de l’augmentation de la production, les capacités de stockage et de conservation se sont avérées insuffisantes.

Il a déclaré que c’est ce qui a justifié la construction de magasins de stockage dans les zones de forte production, comme Bokhol, Thiepe, Lompoul, Darou Khoudoss et Mabouye, grâce à un financement de l’Union européenne (UE).

Selon lui, ces centres de stockage et de séchage contribueront certainement à créer des pôles d’activités économiques autour de l’oignon, en plus de permettre une surveillance étroite des flux sur le marché et de la qualité, afin que l’Etat puisse faire la régulation à partir de statistiques fiables.

Il a demandé aux producteurs de faire un bon usage de ces centres pour une bonne conservation de la production.

Il a vanté les performances des producteurs de Darou Khoudoss, crédités d’une production de très bonne qualité qui est exportée vers l’Espagne et d’autres pays d’Europe.

Il a incité les producteurs des Niayes à renverser la tendance pour faire du Sénégal un pays exportateur de produits agricoles de très grande qualité.

Dominique Dellicour, chef de la Délégation de l’Union européenne au Sénégal, s’est réjouie de l’inauguration du magasin de stockage et de séchage de Darou Khoudoss d’une capacité de 100 tonnes de Darou Khoudoss.

L’infrastructure est financée à hauteur de 88 millions de francs CFA dans le cadre du Programme de renforcement et de développement des capacités commerciales (PRDCC) du 10ème Fonds européen de développement (FED).

Selon elle, ce programme a permis au Sénégal d’améliorer ses capacités de commercialisation et d’exportation, avec un financement de l’UE, d’un montant de 2,3 milliards de francs CFA.

Le président de la communauté rurale de Darou Khoudoss, Bassirou Fall, et le président du comité de gestion du magasin de stockage et de séchage, Souhibou Diaw, ont tous remercié l’Etat et l’Union européenne.


BD/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 31 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance