Recherche

La pêche a généré près de 2 milliards de F Cfa en 2011dans le département de Tivaouane



Le département de Tivaouane a une vocation de pêche. En 2011, il a fourni plus de 5 tonnes de poissons pour une valeur estimée à près de 2 milliards de francs Cfa.
La pêche occupe une importante place dans le département de Tivaouane. En 2011, 5.583.942 kilogrammes de poissons ont été débarqués sur les différents sites de pêche du département, à savoir Fass Boye et Mboro sur mer. Selon le chef du service départemental de la protection et de la surveillance des pêches de Tivaouane, Alioune Mbaye, cette mise à terre a généré 1.831.866.500 francs Cfa. Mais « les énormes potentialités dont regorge la zone ne profitent pas encore aux populations du département du fait de la non disponibilité d’infrastructures de conservation et de transformation des captures, ce qui rend très difficile le développement de la pêche dans les centres de débarquement que sont Bono, Fass-Boye, Diogo et Litte », a fait savoir M. Mbaye au ministre de la Pêche et des Affaires maritimes, Pape Diouf, en tournée dans les principaux sites de pêches des départements de Tivaouane et de Thiès, mercredi dernier. Le ministre a, tour à tour, visité les sites de Fass Boye, Mboro sur mer et Kayar. Dans les deux premières localités citées, les populations ont réclamé la réfection de la route, un quai de pêche moderne, une usine de glace, l’équipement des aires de transformation, l’électrification des sites, etc. Pour ce qui est de la route, le ministre a promis de transmettre la doléance des populations. Pape Diouf a aussi invité les populations au « respect du port du gilet de sauvetage en mer de même que les règles élémentaires de sécurité à bord des embarcations pour leur plus grand intérêt ». D’après M. Diouf, « cela contribue à la réduction des pertes de vies humaines en mer ».
Le ministre de la Pêche et des Affaires maritimes a aussi rassuré les pêcheurs de Fass Boye qu’ils vont bénéficier d’une usine de glace et d’un camion frigorifique dans le cadre de la deuxième phase du programme indien visant à doter les localités du pays de chaînes de froid. En outre, le ministre a souhaité que les sites visités soient à l’image de Kayar, bien qu’il y ait encore des choses à améliorer sur son quai de pêche.
A Mboro sur mer, le ministre a remis un chèque de 41.219.750 francs Cfa aux pécheurs de la localité. Leur matériel de pêche était endommagé par des bateaux de pêche industrielle qui opéraient dans la zone juste avant l’annulation des autorisations de pêche. Les pêcheurs des sites visités ont unanimement salué la décision de l’Etat d’annuler ces autorisations. Mieux, ils ont exposé plusieurs variétés de poissons nobles pour saluer, à leur façon, cette « bonne décision ».

Aly DIOUF
Le Soleil

 



Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 382 fois
Economie maritime-Pêches-aquaculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance