Recherche

La forte pression, cause de la diminution ’’drastique’’ de la ressource



Mbour, 4 juil (APS) - La forte pression liée à la pêche artisanale et industrielle au Sénégal a entraîné une diminution "drastique" de la ressource, a indiqué Aminata Sow Kâne, directrice de l’ANCAR dans la zone des Niayes.

Mme Kâne s’exprimait lors de la deuxième édition du forum de la pêche qui s’est ouverte lundi à Mbour sur le thème : "A qui appartient le poisson ?".

Selon elle, la pêche contribue à fournir du poisson riche en apports protéiniques et caloriques "indispensable" à l’organisme. Elle contribue aussi à l’augmentation des revenus.

Au Sénégal, dit-elle, 80 pour cent des mises à terre sont assurées par la pêche artisanale. M ais elle indiqué que près de 60 pour cent des produits sont destinés à l’exportation.

D’après elle, les femmes jouent un rôle "très important" dans la réduction des pertes post-capture par le biais des activités de transformation artisanale des produits de la pêche.

"Les démersales et les petits pélagiques sont particulièrement touchés par cette forte pression exercée sur la ressource alors que ceux-ci constituent l’alimentation de base des masses populaires. Les tendances actuelles nous imposent une rapide prise de conscience des menaces et la nécessité d’une co-gestion saine et durable", a expliqué Aminata Sow Kâne.

Néanmoins, elle a reconnu que "cela semble être bien compris par la coalition des acteurs professionnels de la pêche artisanale de Mbour qui a décidé ainsi d’organiser un tel forum".

ADE/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 758 fois
Economie maritime-Pêches-aquaculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance