Recherche

La coopérative des producteurs du Pakao veut se spécialiser dans la production de semences



Les variétés à cycle court ont un bel avenir dans la région de Sédhiou. Introduites en partie dans la zone par le biais des agences d’exécution du Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest, elles ont permis de sauver la campagne agricole dans bon nombre de rizières. Au village de Soukou, dans le Saré Bidji, une centaine d’hectares a été consacré à la production du Nérica et de la Sahel 108 (des variétés hâtives). Dans cette partie du Fouladou, l’objectif est d’arriver à emblaver environ 2000 hectares de terre en variétés hâtives à fort taux de productivité, comme l’a indiqué le responsable de l’Ancar, Mariama Dramé. Pour soutenir cette dynamique, des groupements de promotion féminine on décidé de porter le projet de large diffusion de ces variétés conduit grâce aux financements du Fonds national de recherches agricoles et agro-sylvo-pastorales (Fnraa), dans le Ppaao. Il en est de même pour la coopérative des producteurs de semences du Pakao qui, par la voix de Mouhamed Cissé, veut faire de la multiplication des semences de Nérica et de Sahel 108 son credo.
Les acteurs souhaitent seulement que l’on mette à leur disposition des semences de pré-base en quantité et du matériel agricole pour l’aménagement de leurs vallées. Plusieurs dizaines d’hectares ont été consacrées, cette année, à la production de semences de céréales dans la zone.

S. P. SADIO
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 121 fois
Economie maritime-Pêches-aquaculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance