Recherche

La FAO préconise des recherches approfondies sur le travail des enfants dans l'élevage



Dakar, 25 fév (APS) - L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) exhorte les Gouvernements et leurs partenaires, dans une nouvelle étude, à effectuer des recherches approfondies sur les circonstances entourant le travail des enfants dans le secteur de l'élevage, afin de "réduire" ce phénomène.

Les Etats et leurs partenaires doivent "effectuer des recherches approfondies sur les circonstances entourant le travail des enfants dans le secteur de l'élevage", recommande cette étude, la première menée au niveau mondial par la FAO sur le travail des enfants dans le domaine pastoral.

Elle préconise aussi "l'intensification de la recherche sur les facteurs entraînant le travail des enfants et les moyens de le réduire".

''Les enfants qui travaillent dans le secteur de l'élevage courent le risque de voir leur développement physique, mental, moral et social perturbé. Le fait de travailler en contact direct avec le bétail augmente le risque de contracter des maladies, de se faire mal avec les outils ou d'être mordu par un animal", déclare l'organisation onusienne dans cette étude parvenue lundi à l'APS.

Elle signale que "le travail des enfants est très répandu et largement ignoré dans le secteur de l'élevage".

La publication intitulée "Le travail des enfants dans le secteur de l'élevage et au-delà" indique que c'est dans l'agriculture que l'on trouve le plus grand nombre d'enfants travailleurs.

Cependant, le phénomène du travail des enfants est préoccupant dans l'élevage, dans la mesure où, selon ses auteurs, le bétail représente environ 40 % de l'économie agricole.

''Les efforts visant à réduire le travail des enfants, dans l'agriculture en général et l'élevage en particulier, requièrent l'implication directe des Gouvernements, des coopératives agricoles et des familles rurales", recommande la FAO. Elle estime que le travail des enfants dans l'élevage est "souvent motivée par la lutte pour la survie" des éleveurs.

"Le travail des enfants torpille les opportunités d'emplois décents à offrir aux jeunes, surtout quand il interfère avec leur éducation scolaire", déclare dans le communiqué Jomo Sundaram, Sous-directeur général de la FAO et responsable du Département du développement économique et social de cette organisation.

M. Sundaram explique que, "du fait de l'importance croissante de l'élevage dans l'agriculture, les efforts déployés pour réduire le travail des enfants doivent se concentrer davantage sur les facteurs qui conduisent à confier aux enfants des travaux nocifs ou dangereux".

Les conclusions de l'étude alimenteront les débats lors de la troisième Conférence mondiale sur le travail des enfants, qui se tiendra en octobre prochain au Brésil, espère la FAO.

L'étude indique que "le bétail est une source partielle de sécurité alimentaire et de revenus pour 70 % des 880 millions de ruraux pauvres, qui vivent dans le monde avec moins d'un dollar (environ 500 francs CFA) par jour".

Les enfants commencent parfois à travailler à un âge très jeune, entre cinq et sept ans, signale-t-elle.

ESF/OID/DND

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 118 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance