Recherche

LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ : L’EXPÉRIENCE DES BANCS VILLAGEOIS FAIT TACHE D’HUILE



Thiès : L’expérience des bancs villageois, cette forme d’association à l’initiative de la Caisse autonome de renforcement des initiatives économiques par la micro finance (Cauris-MF) permet de toucher et d’une manière très large, les femmes pauvres qui rencontrent énormément de difficultés pour l’accès au crédit. L’ambition affichée est de lutter contre la pauvreté, particulièrement chez les femmes micro-entrepreneuses, en leur offrant des services financiers permanents et durables à travers le crédit et l’épargne. La philosophie du programme de Cauris-MF repose sur les principes directeurs du « crédit aux pauvres » tels que définis à savoir : servir les plus pauvres, lier le prêt à l’épargne, utiliser la caution solidaire, pratiquer la gestion participative, investir en vue d’atteindre l’autosuffisance. Enfin, il s’agit également de planifier pour la pérennité. La clientèle actuelle estimée à plus de 20 000 personnes, essentiellement des femmes micro-entrepreneuses, est issue des villages ou des quartiers périurbains. La majeure partie sont analphabètes ou ayant un niveau d’alphabétisation faible et qui s’adonnent à des activités génératrices de revenus souvent très rentables et à haute rotation, comme le petit commerce (marchandises diverses), la transformation des produits, l’artisanat, le maraîchage, l’arboriculture, l’élevage (embouche ovine, porcine, bovine, aviculture) et les services.

M. SAGNE
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1781 fois
Initiatives Locales,parlons-en


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance