Recherche

LOUGA : Un budget de plus d’1,3 milliard de FCfa



Assainissement, voirie urbaine et extension des réseaux d’eau et d’électricité. Ce sont là les priorités de la nouvelle équipe municipale. Les débats d’orientation budgétaire, qui devraient définir le premier budget participatif de la commune de Louga, ont pris fin. Cette année, le budget va connaître une hausse. Les prévisions sont de l’ordre de 1.033.387.694 de FCfa contre 960 millions FCfa pour l’exercice 2009. Selon le président de la commission des Finances du conseil municipal, Adama Guèye, la priorité sera accordée à des secteurs-clé dont l’assainissement, l’extension des réseaux d’eau et d’électricité dans les quartiers périphériques et également la voirie urbaine « très dégradée ».

En fait, l’actuelle équipe municipale, dirigée par le maire socialiste Aminata Mbengue Ndiaye, s’attelle à rendre la ville propre en prenant à bras le corps l’épineux problème du ramassage des ordures ménagères.

« C’est ainsi que Mme le maire a initié le système de collecte et de ramassage des ordures de jour comme de nuit et ce, malgré la modicité des moyens surtout logistique de la mairie (camion-benne, tonne à lisier, bacs à ordures, etc...) », souligne, l’adjoint au maire, Amadou Mberry Sylla.

Une première opération « Louga ville propre » a été lancée pour redorer le blason de la capitale du Ndiambour. Ce qui a permis, selon El Hadji Thierno Diop, président de la commission Equipement, Assainissement et Voirie, « l’enlèvement de plus de 80% des ordures qui étaient dans la ville. Et par la suite nous avons réfléchi pour que la ville, qui a une production journalière importante de 70 tonnes, soit maintenue dans cet état de propreté par la mise en œuvre d’équipes de nettoiement le jour et la nuit ».

La voirie aussi n’est pas en reste. D’importants travaux y sont entrepris pour boucher les nids de poule, remplacer les grilles d’avaloir. L’extension du réseau d’électrification est aussi de mise.

A cet effet, il est prévu un programme de remplacement des ampoules et autres horloges pour un montant de 14 millions de Fcfa, mais aussi la réalisation d’infrastructures de base et marchandes pour accompagner les efforts des émigrés dans leur dynamique de modernisation de la ville.

Mohamadou SAGNE
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1728 fois
Association des Maires du Sénégal


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance