Recherche

LES MARIAGES PRECOCES, Le sujet du dernier numéro de la publication ’’Afrique citoyenne’’

(Aps) – L’Association sénégalaise de coopération décentralisée (ASECOD) et la Fondation Konrad Adenauer ont présenté vendredi à Dakar le 15-ème numéro de la revue ’’Afrique Citoyenne’’ consacré aux mariages précoces en bandes dessinés, a constaté l’Aps..



Cette publication de la bande dessinée sur les mariages précoces coincide avec la célébration de la journée internationale de la femme le 8 mars, a expliqué Ute Gierezynski Bocandé, chargée des programmes à la fondation Konrad Adenauer. Elle a précisé que sa fondation s’inscrit dans la dynamique sur tous les sujets qui touchent aux droits des femmes, de l’égalité des sexes, des chances et de l’accès des femmes aux instances de décision. Pour Mme Bocandé, les mariages précoces sont une grande préoccupation en Afrique et son organisme a opté pour consacrer un numéro d’’’Afrique citoyenne’’ à ce sujet. Elle a indiqué que, cette problématique englobe : le maintien des filles à l’école, les violences faites aux femmes et aux filles et la capacité des filles et de femmes de choisir librement leur partenaire et leur parcours professionnel. Le chargé de programme de la FKA a également souligné que les mariages de mineurs, de filles de moins de 18 ans sont fréquents au Sénégal, plus particulièrement dans les régions reculées et même dans les grandes villes. Le plus souvent, on voit une famille qui enlève sa fille de l’école pour la donner en mariage, avec des conséquences néfastes, précise-t-elle. Pour sa part, le sénateur Sidy Dieng, président de l’ASECOD et directeur de publication d’Afrique Citoyenne, a indiqué que le problème des mariages précoces est aujourd’hui d’actualité. Pour lui, ce sujet doit intéresser tout le monde, car le phénomène des mariages précoces ont prie de l’ampleur dans la société sénégalaise.

Pour lui, il faut combattre de telles pratiques qui hypothèquent la vie des jeunes filles déjà scolarisées. Soulignant par ailleurs que, c’est de par la sensibilisation qu’on peut arriver à stopper ce phénomène social. Il a souligné que les bandes dessinées vont apporter un plus a cela et la publication de ce numéro sera distribué gratuitement dans toutes les écoles de Dakar et dans les régions pour permettre de sensibiliser d’abord les jeunes. Pour lui, la grande bataille reste aussi de faire prendre conscience a la cellule familiale que le mariage précoce est néfaste. Le sénateur Sidy Dieng a également souligné que les députés et les sénateurs seront sensibilisés, pour enfin les parlements puissent prendre toutes les dispositions pour barrer la route à cette pratique. Le nouveau volume d’Afrique citoyenne sur les mariages précoces, ne cherche pas seulement à évoquer les effets néfastes des mariages précoces sur la vie des jeunes filles et leurs familles, mais parle aussi des conséquences pour la société tout ébauchant une solution a travers la communication entre les générations.

Aps

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1840 fois
GENRE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance