Recherche

L’introduction des langues nationales requiert la formation des enseignants (ministre)



Dakar 31 août (APS) - L’introduction des langues nationales dans l’enseignement demande des prérequis importants et passe par une formation des enseignants dans ce domaine, a indiqué le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam.

''L’introduction des langues nationales d’abord a un impact sur la formation des enseignants. Il faudrait donc programmer la formation des enseignants pour enseigner dans les langues nationales (qu'il faut utiliser) comme langues d’enseignement’’, a-t-il dit, samedi, lors de la cérémonie de clôture des Assises de l’éducation et de la formation.

Ouvertes jeudi à Dakar en présence du chef de l’Etat, les Assises nationales de l’éducation et de la formation ont pris fin samedi. La cérémonie de clôture a été présidée par le Premier ministre.

Une introduction des langues nationales dans le système éducatif doit aussi passer par la mise en place de ‘’manuels scolaires dans les disciplines'', ce qui ''ne peut pas se faire en une année’’, selon Serigne Mbaye Thiam.

Il a indiqué que l'introduction des langues nationales dans l'enseignement ne sera pas une ''nouveauté'' pour le ministère de l'Education nationale.

''Je dois dire que ce n’est pas une nouveauté du système éducatif parce qu'en octobre 2013, nous avons ouvert, dans le cadre d’un projet qui s’appelle ELAN (école et langues nationales) en partenariat avec l’OIF (organisation internationale de la francophonie), 30 classes bilingues expérimentales (langues nationales et langues française), a-t-il souligné.

Serigne Mbaye a Thiam a également cité les ''partenaires qui ont des classes expérimentales bilingues''.

''Il y a trois semaines de cela, nous avons tenu un séminaire de mis à l’échelle de ces expériences de classes bilingues. Ce séminaire a pu dégager une feuille de route qui se déroule sur six ans’’, a ajouté M. Thiam.

Concernant la situation des daaras (écoles coraniques), ‘’un projet de loi est en cours’’, a fait savoir le ministre de l'Education.

''Un projet de loi portant statut des daaras qui a été adopté pour la première fois en conseil des ministres est passée en assemblée générale de la Cour suprême'', a t-il souligné.

''Ce projet est en cours de partage dans les semaines à venir dans les familles religieuses au niveau du Sénégal avec quatre décrets d’application, un curriculum unifié entre enseignement des daaras et enseignement élémentaire a déjà été élaborée’’, a-t-il ajouté.

Avec le projet PAMOD (Projet d’amélioration et d’appui à la modernisation des daaras) élaboré avec l’appui de la BID, ''nous aurons en 2016, la construction de 64 daaras modernes (32 publics et 32non publics)’’, a annoncé Serigne Mbaye Thiam.


FD/OID

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 144 fois
Education-Formation


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance