Recherche

L’information du citoyen n’est pas prise en compte

(APS) – L’information du citoyen n’est pas prise en compte dans les critères de pauvreté au Sénégal, a estimé samedi à Saint-Louis le journaliste Mamadou Kassé, soulignant que les populations locales doivent pouvoir accéder à l’information grâce aux journaux.



‘’Les premiers journaux sénégalais sont nés à Saint-Louis, mais ils (journaux) ne peuvent plus marcher dans les régions à cause du faible pouvoir d’achat des populations’’, a dit M. Kassé, ancien rédacteur en chef directeur du quotidien Le Soleil.

Mamadou Kassé, intervenait lors d’un séminaire sur le ‘’traitement de l’information régionale’’, tenu dans la capitale du Nord par l’Agence de Presse sénégalaise, en collaboration avec la Fondation Konrad Adenauer.

M. Kassé, qui introduisait une communication qui sur ‘’les atouts et faiblesses de la presse écrite dans le traitement de l’information locale’’, a relevé de nombreuses contraintes liées à l’exercice de la profession de journaliste dans les régions.

Citant les écueils liés à la promotion des journaux dans les régions, M. Kassé a évoqué le faible taux d’alphabétisation, lié au fait que la presse régionale ne bénéficie pas de financement, ni de publicité, de même qu’elle ne dispose pas d’imprimeries.

Après avoir relevé les contraintes auxquelles sont confrontés les journaux dans les régions, le journaliste, représentant le ministère de l’Information et des relations avec les Institutions, a invité ses pairs à promouvoir une information fiable, afin de faire valoir leur crédibilité.

‘’Les organes sous toutes leurs formes, doivent être présents sur le terrain et tirer profit de leur production’’, a dit Mamadou Kassé qui a insisté sur le fait que les journaux doivent être pérennisés.

Cette pérennisation, selon lui, passe nécessairement par un travail avec les partenaires au développement. ‘’Ces partenaires au développement ont des exigences que les journalistes ne peuvent remplir’’, a cependant fait observer le journaliste.

Toutefois, pour faire preuve de professionnalisme, le journaliste doit parler des réalités locales et non des schémas mis en place par tel ou tel partenaire, a estimé Mamadou Kassé. Il s’interrogé sur la manière d’arriver à parler des populations au niveau local pour relayer l’information au niveau de ces partenaires.

Mamadou Kassé, a, d’autre part, souligné la nécessité de tisser une collaboration entre journalistes sur le terrain, une sorte de coopération dans le but de pérenniser les journaux. Pour ce faire, il a estimé que la publicité est ’’importante’’ pour avoir la possibilité de relayer les activités de la structure en veillant à ce qu’elles soient circonscrites aux bonnes œuvres, en mettant en avant l’éthique et la déontologie, le professionnalisme.

‘’Voilà l’environnement dans lequel doivent se mouvoir les journaux dans les régions’’, a indiqué M. Kassé, estimant qu’il faut appuyer les initiatives de création d’organes locaux, par le transfert de compétence dans les régions qui sont accompagnés par les journaux.

Entre autres, Mamadou Kassé a proposé que soit mis en place un environnement favorable pour que les journaux s’adaptent aux initiatives régionales, afin de relever le défi pour une émergence des journaux.

Il a demandé à l’Agence de presse sénégalaise (APS) de servir de relais pour ces journaux, en leur apportant le maximum d’informations sans se verser dans l’information politique qui neutralise parfois les initiatives régionales.

‘’Il faut mettre en place des organes forts qui associent le défi du développement local, sans compromettre leur crédibilité’’ a-t-il précisé, en invitant les différents acteurs intéressés par la question à continuer à chercher les possibilités et les potentialités pour le développement de cette presse locale.

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 939 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance