Recherche

L’accès des femmes au foncier est ’’un veritable problème’’ (coordonnatrice)



Thiès, 27 juil (APS) – La coordonnatrice d’Enda-Pronat, Marème Sow, a souligné mercredi à Diender (Thiès) que l’accès des femmes au foncier est ‘’un véritable problème’’, affirmant que celles-ci ‘’ne sont pas prises en compte’’ dans les commissions de délibération des conseils ruraux.

Mme Sow s’exprimait lors du lancement du livre intitulé ‘’Les femmes de Diender et Keur Moussa racontent leur expérience pour un accès plus important aux instances politiques locales de décision’’. Elle a indiqué que le processus d’accaparement des terres en Afrique et au Sénégal ‘’pose un sérieux problème’’.

Elle a révélé qu’aujourd’hui, les gros bonnets s’accaparent des terres, les exploitent au détriment des femmes qui sont utilisées comme main d’œuvre pour cueillir les récoltes, alors qu’elles devraient disposer de ces terres pour les cultiver.

’’Ce phénomène d’accaparement des terres participe à la destruction de la société paysanne et du monde rural en particulier’’, a-t-elle noté.

La coordonnatrice d’Enda-Pronat a invité les autorités à faire preuve de vigilance, pour permettre aux véritables agriculteurs, surtout les femmes de disposer du foncier pour faire face aux défis du développement, ainsi que de la lutte contre la pauvreté en milieu rural.

Mme Pauline Ndiaye, responsable du programme agricole de Diender et Keur Moussa, a souligné que les objectifs visés à travers cette journée de lancement du livre des femmes de Diender et Keur Moussa, est d’en arriver à ‘’une meilleure prise en compte des femmes et de leurs préoccupations dans leurs communautés rurales respectives’’.

Elle a également invité les autorités et les organisations à faire de ce livre ‘’un outil de développement parce que permettant de contribuer à la prise en compte des aspirations de tous et toutes au développement local’’.

La présidente des groupements féminins de Diender, Coumba Ndoye, a souligné que les femmes de Diender et Keur Moussa ont commencé leur aventure agricole depuis 2002, grâce à l’appui de la coopération suisse et l’accompagnement d’Enda-Pronat. Elle a précisé que les femmes de ces localités ont commencé par un projet avicole.

Les femmes de Diender et Keur Moussa ont appelé les pouvoirs publics à inciter les élus locaux à donner des postes de responsabilité aux femmes, mais également à veiller à l’application de la structuration des commissions de distribution des semences et engrais.

Elles ont plaidé pour une répartition plus équitable des matériels et intrants agricoles.

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 950 fois
GENRE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance