Recherche

L’Association "Protect Children Taxawou Xaleyi "au service de la Petite Enfance

L’Association «Protect Children Taxawou Xaleyi » était dans la banlieue ce week-end pour soutenir les populations victimes des inondations et déplacés sur des sites de recasement. Les soutenir mais aussi les sensibiliser sur le viol et les sévices sexuels dont sont victimes les enfants.



Les populations déplacées victimes d’inondation font face à différents problèmes. Différentes associations s’activent à soutenir ces dernières. Des soutiens qui se succèdent mais différent. C’est ainsi que protect children taxawou xaléyi (Pctx) en collaboration avec le centre de guidance infantile et familiale ainsi que le comité chargé des inondations de Thiaroye sur mer a joué sa partition ce week-end dans la banlieue Dakaroise. Les populations de cette localité sur mer ont accueilli les membres de cette association qui interviennent dans le viol et les sévices sexuels dont sont victimes les enfants. Et la rencontre s’inscrit dans la dynamique de sensibiliser les parents. Car rien que dans le camp de Yeumbel 27 cas de viol avaient été enregistrés lors des inondations de 2005. En effet, les parents ne s’occupent pas bien des enfants en ces moments et ont d’autres préoccupations. Et Pctx veut rappeler à ces chefs de famille leur devoir de veille. Beaucoup de choses se passent sur ses sites de recasement. Et les cas de viols figurent en bonne place sur cette liste.
« Soyez vigilant et surveillez les enfants » suggère alors le professeur clinicien Serigne Mor Mbaye, conférencier du jour à ces nombreuses mères de famille venues assister à la conférence, en présence de l’imam de la localité. Et ceci même si « vous avez des problèmes, vous êtes fatigué ayez quand même un temps d’observation et d’écoute pour vos enfants » a-t*il ajouté. Se basant sur des cas cliniques que Mor Mbaye a eu à traiter, il a essayé d’attirer l’attention des parents sur les conséquences qu’encourt leur progéniture. Des conséquences d’ordre psychique ou social. Des enfants qui s’excommunie du cercle social ou même familial. Des enfants qui vivent leur traumatisme même dans leur ménage. Et la présidente de l’association Adji Mbergane Kanouté a tenu à souligner que les filles ne sont pas les seules victimes. En effet, suivant son exposé « les garçons aussi sont des victimes de viol ou d’attouchements sexuels. » Une donne que les parents ignoraient et qui n’ont pas manqué » de marquer leur étonnement.
Une conférence qui a été saluée par les populations vu l’importance du sujet. Saisissant la balle au rebond, les concernés en redemandent trouvant qu’au delà d’eux, les déplacés, toute la population de Thiaroye sur mer devrait bénéficier de ces séances de causeries. Etant donné que cette manifestation était la première organisée par Pctx, elle a connu un franc succès.

Rewmi.com

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1638 fois
Protect Children Taxawou Xaleyi


Commentaires articles

1.Posté par talla wade le 27/05/2010 18:36
slt je propose une démarche plus participative en procédant par une identification des besoins des enfants et mettre en œuvre des stratégies pour une meilleure prise en charge des problèmes de l'enfant
Je suis éducateur spécialisé de formation sortant de l'ENTSS

Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance