Recherche

L’Afrique invitée à faire du lobbying pour être plus présente au WISE



Doha, 12 déc (APS) – L’Afrique doit faire le lobbying nécessaire pour être plus présente au Sommet mondial de l’innovation en éducation (WISE) avec déjà des pays comme le Ghana très actif avec trois intervenants dans les sessions, selon l’économiste Moubarack Lô, l’un des quatre Sénégalais ayant pris part à cette rencontre.

‘’Il faudrait s’approcher des initiateurs du Wise de manière pratique et suggérer la participation de plus d’Africains y compris dans les panels mais également dans les contenus par des propositions de thèmes’’, a-t-il dit à l’envoyée spéciale de l’APS, vendredi, au terme de la rencontre.

C’est pourquoi pour le prochain WISE prévu en novembre 2011, toujours à Doha (Qatar), l’économiste souhaiterait proposer l’intégration entre la formation traditionnelle comme dans les écoles coraniques et la formation moderne

‘’Le ministère de l’Education du Sénégal, avec la création de Daaras modernes, travaille déjà dans ce sens. Mais c’est un thème qui n’est pas abordé au cours du sommet. C’est un peu étonnant pour un pays comme le Qatar qui est un pays arabe et islamique avec cette problématique au cœur de son système éducatif’’, a-t-il relevé.

Il a suggéré aux organisateurs d’avoir une session sur ce thème. Concernant l’axe général du Sommet ‘’Construire le futur de l’éducation’’, Moubarack Lô estime que ‘’le futur c’est le présent déjà dans le monde actuel qui circule à une vitesse exponentielle’’.

‘’On ne peut plus parler du futur. On y est déjà si on prend compte les contraintes urgentes vous devriez aussi tenir compte des contraintes émergentes ou à venir sinon au moment où le temps viendra pour les prendre en charge ce sera trop tard’’, a-t-il analysé.

‘’Donc, il faut faire preuve d’anticipation de flexibilité, de capacité d’innovation autant de thèmes qui sont au cours du Sommet’’, a-t-il ajouté, relevant que tout pays qui ne peut pas faire ce mélange dans ces paradigmes ne pourra pas suivre la course pour devenir compétitif.

Pour Mabarack Lô, les technologies de l’information et les innovations mises en place permettent d’effectuer ces sauts qualificatifs

ADL/AD

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1151 fois
Education-Formation


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance