Recherche

L'ARED tire un bilan positif de l’introduction des langues nationales à l'école



Rufisque, 14 avr (APS) - Le directeur général de l’ONG Associates in Research and Education for Development (ARED), Mamadou Amadou Ly, a déclaré que l'introduction des langues nationales à l'école a sensiblement permis ‘‘une hausse du niveau des élèves en mathématiques et en lecture’’, dans la région de Dakar.

‘‘Nous avons travaillé dans l’introduction des langues dans le système éducatif sénégalais. Et actuellement, nous parlons du bilinguisme dans les classes, pour améliorer les apprentissages à l’école, parce que le constat est que l’école souffre de problème de qualité’’, a confié à l'APS, Mamadou Amadou Ly.

M. Ly s’exprimait, samedi à Rufisque, à l’occasion de la deuxième édition de la journée pédagogique régionale qui a regroupé tous les maitres et directeurs de la région de Dakar.

Cette journée a permis aux maîtres qui conduisent l’expérimentation de l’introduction des langues nationales dans le système éducatif sénégalais de pouvoir se retrouver et d'échanger sur les difficultés qu’ils rencontrent et pouvoir envisager des solutions.

Pour M. Ly, ‘‘les élèves ont un faible niveau. Ils ne lisent pas et ont des problèmes en mathématiques et cela a des répercussions sur tout le cursus scolaire avec beaucoup d’échecs qui sont notés’’.

‘‘Nous avons pensé que l’utilisation des langues nationales dans les premières classes permet d’assoir très rapidement des acquisitions et facilite les apprentissages des disciplines enseignées’’, a-t-il dit.

‘‘Nous avons fait une évaluation systématique, en mettant des classes expérimentales en rapport avec des classes témoins (non expérimentales) et dans les mêmes conditions, qui ont entre autre tenu compte du niveau des enseignants, du niveau de vie des élèves, en évaluant ces deux classes au début et à la fin de l’année’’, a-t-il fait savoir.

‘‘Le constat est que les élèves qui se trouvent dans les classes ou sont introduites les langues nationales ont un niveau meilleur que les élèves qui ont étudié avec la seule langue française, notamment en lecture et en mathématiques’’, a-t-il fait remarquer.

Selon Mamadou Amadou Ly, ‘‘le résultat auquel a abouti l'ARED dans son évacuation est donc globalement positif. Et il l’est d’autant plus que les parents s’en sont rendus compte et commencent à adhérer’’.

Le bilinguisme est expérimenté dans 114 classes réparties dans trois régions que sont Dakar, Kaolack et Saint Louis. Dans chaque région, l'ARED a choisi trois inspections départementales.

‘’Nous avons noté que les enseignants qui tiennent les classes dans lesquelles le bilinguisme est introduit ont plus de facilité de compréhension et surtout de dynamisation dans les classes que les enseignants qui n’enseignent qu’avec le français’’, a relevé, M. Ly.

L'ARED se fixe dans l’immédiat pour objectif d’’étendre le projet aux autres régions du Sénégal et à d’autres langues nationales''.

IG/AD

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 121 fois
Education-Formation


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance