Recherche

Kaolack : le PAFA prépare ses bénéficiaires à une campagne ’’sans difficulté’’



Kaolack, 30 déc (APS) – Le Programme d’appui aux filières agricoles (PAFA) va terminer le processus de sélection des 40 nouveaux groupements à accompagner, en mettant à leur disposition les intrants pour leur permettre de démarrer à temps la campagne agricole 2012, a indiqué, vendredi à Kaolack (centre), son coordonnateur Sémou Diouf.

’’Nous sommes en train de réceptionner et les 40 groupements à accompagner qui seront identifiés vers la fin du mois de janvier prochain vont bénéficier de formation, acquérir des intrants pour être prêts à s’engager dans la campagne dès le mois d’avril’’, a dit M. Diouf.

Il s’exprimait au terme de la réunion bilan faite en présence des directeurs régionaux du développement rural de Kaolack et Kaffrine, des représentants de services techniques, du secteur privé, etc. Le PAFA a appuyé les productions de mil à Kaolack, de sésame à Kaffrine et de niébé à Diourbel.

Au cours de cette rencontre organisée après un an d’exécution du projet, il est ressorti des débats que le PAFA, qui avait prévu des rendements de 800 kilogrammes à l’hectare en 2010, en a obtenu en moyenne 1.2 tonne.

‘’Nous avons alors réussi à doubler nos prévisions du fait des semences certifiées, de l’urée, de l’engrais distribués à nos bénéficiaires’’, a souligné M. Diouf.

’’Toutefois, nous pouvions avoir plus de rendements mais malheureusement nous avions eu moins de surface cultivable que prévue du fait de problèmes de foncier, de levers dès le démarrage et de matériels agricoles’’, a fait remarquer le coordonnateur du PAFA.

’’Nous allons rectifier le tir en faisant, l’année prochaine, des contrôles avant les semis avec les groupements et en renforçant la formation des producteurs et en mettant sur pied un suivi rapproché’’, a dit M. Diouf.

Il a rappelé que le PAFA avait pour ’’objectif d’assurer la sécurité alimentaire, dégager surplus commercialisable par les bénéficiaires qui avaient signé des contrats, afin de vendre calmement et sans intermédiaires’’.

M. Diouf a soutenu que des pics de plus de 2 tonnes de production ont été enregistrés à Nganda.

‘’Nous aurons plus de rendements, si nous continuons à donner des semences certifiées, de l’engrais de qualité et de l’urée accompagnés de bonnes pratiques agricoles’’, a estimé le coordonnateur du PAFA qui a accompagné en 2011, 12 groupements et 1017 ménages vulnérables.

’’Nous allons faire un effort en matière de matériels agricoles, de magasins de stockage, etc.’’, a assuré M. Diouf qui va, pour mieux s’approcher des bénéficiaires, faire le bilan de la campagne en matière de niébé à Diourbel et de sésame à Kaffrine.

PON/AD


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 906 fois
Pafa


Commentaires articles

1.Posté par Amicale des Moniteurs d''Alphabétisation du Cayor le 02/01/2012 17:33
il faut étendre ce réseau dans la région de louga plus particuliérement dans la département de kébémer ou il de milliers de GPF et Association qui n'ont pas de partenaires et que les potentialités sont en place

Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance