Recherche

Kaolack: le Forum civil déplore le manque de surveillance et d'inspections dans les écoles



Kaolack, 27 avr (APS) - La section de Kaolack (centre) du Forum civil (FC) qui restituait, samedi, une étude faite sur la traçabilité des ressources financières et des dépenses dans les établissements scolaires a regretté le manque de surveillance et d’inspections systématiques et le peu d’attention portée aux questions financières lors des rares visites.

‘’Nous avons constaté, dans notre étude de contribution aux Assises sur l’éducation en vue, que les écoles primaires et les établissements du moyen-secondaire qui peuvent être inspectés sans préavis par les inspecteurs ou les élus locaux sont rarement visités par ses acteurs de l’éducation’’, a indiqué son coordonnateur local, Abdoul Karim Sadji.

S’exprimant devant des acteurs et partenaires de l’éducation, il a noté que ‘’généralement, les inspecteurs qui doivent s’enquérir de l’aspect pédagogique et de la gestion financière et comptable de l’établissement et les auditeurs du ministère des finances ne se déplacent que dans des situations exceptionnelles, en cas de rumeur de malversation par exemple’’.

Selon M. Sadji, la question sur la rareté des visites de la part des personnes extérieures ou des autorités académiques est d’autant plus importante qu’il y va de l’efficacité générale du système de lutte contre la corruption.

Le manque de surveillance et d’inspections systématiques ainsi que le peu d’attention portée aux questions financières lors des visites représentent des occasions ratées de mettre en place une gestion plus rigoureuse des ressources disponibles et de promouvoir de bonnes pratiques financières au niveau de l’école, a-t-il relevé.

Par ailleurs, le coordonnateur du Forum civil est d’avis que les ressources des ménages, des collectivités locales et certaines ONG sont les plus difficiles à tracer au niveau local de tout l’apport financier mobilisé par le secteur de l’éducation en provenance de l’Etat, des collectivités locales, des ménages, des ONG et des bailleurs.

Certains rapports économiques et financiers produits chaque année depuis 2000 évoquent ces difficultés d’appréciation de la contribution des ménages et des collectivités locales dans le secteur mais ne vont pas en profondeur dans les causes et les pistes de solutions pour les résoudre, a soutenu M. Sadji.

Parlant de la comptabilité à l’école, le coordonnateur du Forum civil à Kaolack a confié n’avoir pas identifié de manquements graves dans sa tenue.

Il a en outre pointé du doigt l’inexistence dans les établissements publics de tableau d’affichage retraçant de manière détaillée à quoi servent les frais d’inscription et les autres sommes d’argent demandées aux parents d’élèves durant l’année scolaire.

‘’Au Sénégal, quasiment, aucune école élémentaire n’affiche des informations financières et nos enquêtes ont montré que les parents ont très peu de chances d’accéder à l’information financière de l’école’’, a indiqué M. Sadji.

L’enquête laisse apparaître une réticence générale des chefs d’établissements ainsi que des représentants des associations de parents d’élèves et des comités de gestion à rendre publique toute information financière ou pièce justificative, a-t-il souligné.

PON/SAB

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1422 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance