Recherche

Kaolack : 41 millions pour financer des projets de jeunes et de femmes



Kaolack, 23 avr (APS) – La région française de Poitou-Charentes et l’Association internationale des régions francophones ont consenti 41 millions de francs CFA en faveur du conseil régional de Kaolack (centre), pour financer sur deux ans de petits projets de développement au profit de femmes et de jeunes désireux entreprendre des activités génératrices de revenus. Une rencontre d’information sur ce programme de deux ans, appelé BDE (bourses désir d’entreprendre) s’est tenue mardi à Kaolack.


Elle s’est déroulée en présence de l’adjoint au gouverneur en charge du développement, Abdou Aziz Diagne, du président du Conseil régional de Kaolack, Sambou Oumani Touré, et de plusieurs chefs des services déconcentrés.

La région Poitou-Charentes et l’Association internationale des régions francophones vont injecter chaque année 30 000 euros (environ 20 500 000 CFA) et cela pendant deux ans pour financer des projets destinés à renforcer la dynamique économique locale.

Le président du conseil régional de Kaolack a invité les promoteurs de projets, les agents d’institutions de microfinance, les acteurs du secteur informel et du secteur privé, etc. à répondre au premier appel à projets individuels ou collectifs qui sera proposé par l’institution de pilotage du développement régional.

les deux appels a projets en vue concernent toute personne physique agee de 20 a 60 ans ou morale qui exerce ou veut exercer, renforcer ou diversifier une activite dans la region, a precise m. toure.

Pour le président du Conseil régional, ce programme qui va financer des projets évalués entre 300.000 francs CFA et 3 millions est une modeste contribution à l’effort national pour atténuer les difficultés des populations, pour lutter contre l’exode rural en soutenant la création d’activités génératrices de revenus.

Les activités éligibles au programme BDE concernent exclusivement le maraîchage-horticulture, l’aviculture, l’embouche, la pêche, le tourisme intégré, la conservation et la transformation des produits locaux, l’artisanat, le commerce, etc.

Le porteur de projet qui doit apporter une contribution de 10% du montant de son projet devrait immanquablement contracter un prêt dans l’institution de microfinance installée dans la région et engagée dans le projet.

Le programme BDE qui s’inscrit dans le cadre de la politique de création d’emplois, de lutte contre la pauvreté, de facilitation de l’accès au crédit et d’accroissement des revenus des populations s’est appuyé sur un projet similaire déroulé par Fatick qui a , avec le soutien de la région Poitou-Charentes, financé 390 promoteurs en 4 ans à hauteur de 400 millions.

PON/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 189 fois
Association des régions du Sénégal


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance