Recherche

Kaolack : 300 millions de l’Etat pour combattre l’insalubrité



Kaolack, 16 mai (APS) – L’Etat a accepté de dégager une enveloppe spéciale de 300 millions de francs CFA pour lutter contre l’insalubrité dans la ville de Kaolack, a annoncé lundi le maire Madieyna Diouf, avant d’appeler à un démarrage rapide des opérations Augias programmées par l’Agence pour la propreté du Sénégal (APROSEN).

M. Diouf qui présidait une réunion de partage avec les services techniques, l’APROSEN et les élus municipaux a estimé que la gestion de ce budget spécial de 300 millions démarché par le président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Kaolack Serigne Mboup ne pas être politisé, puisque destinée "exclusivement à l’amélioration du cadre de vie des Kaolackois".

Destinée à la lutte contre l’insalubrité dans quatre quartiers de la ville cette première enveloppe sera élargie et portée à plus d’un milliard 500 millions pour les 31 autres quartiers restants, a indiqué M. Diouf.

Il a réitéré son appel pour l’élaboration à Kaolack d’un plan directeur de lutte contre les inondations et la construction d’un plan "Jaxaay" pour les populations vivant dans les zones inondables.

"Nous avons demandé aux responsables de l’APROSEN d’aller vite, de déterminer rapidement les coûts financiers et les matériels humains et techniques à mettre à disposition et de démarrer les opérations Augias entre les 15 et 20 juin prochain avant la tombée des premières goutes d’eau", a dit l’édile de la ville. Il a ajouté que sa commune viendra en complément dans les marchés et les gares routières pour une action concertée.

L’APROSEN qui va aider à l’aménagement du site de construction d’une décharge contrôlée identifié dans la communauté rurale de Mbadakhoune va déterminer bientôt les moyens à mettre en œuvre pour atteindre son objectif d’éradication des dépôts sauvages à Kaolack, a indiqué son assistant de programme Ibrahima Aly Tounkara.

Les grandes entreprises devant accompagner le programme retenu après soumission, à Dakar, devraient certainement sous-traiter avec celles de moindre envergure ayant pignon sur rue à Kaolack, a estimé M. Tounkara.

Comme en 2009, l’APROSEN, maître d’ouvrage délégué des opérations Augias à Kaolack, a pour souci de remplir les conditions nécessaires à la chaîne de gestion des ordures ménagères solides (de la collecte au dépôt) et en tenant compte d’une parfaite planification des actions pour éviter toute catastrophe écologique, a relevé M. Tounkara.

Aussi bien le premier magistrat de la ville que l’agent de l’APROSEN ont rafraichi la mémoire des conseillers municipaux qui avaient pointé du doigt leur non-implication dans le processus de préparation de l’opération Augias initiée par l’agence.

"Cette réunion est la deuxième après l’opération faite en collégialité en 2009 et la rencontre d’il y a deux semaines pour définir les contours", a rappelé l’agent de l’APROSEN, soutenant que sa structure qui n’a pas changé sa méthode de planification a, depuis avril dernier, la gestion exclusive des ordures ménagères partout dans le pays".

PON/BK

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 945 fois
APROSEN


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance