Recherche

KAOLACK / PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES Le Pamif rouvre ses portes aux régions

Dans le cadre de la seconde partie de son programme d’activités destiné aux régions de Fatick, Kaolack, Diourbel et Kaffrine, le Projet d’appui à la Micro finance (PAMIF), en collaboration avec la fondation Sen’Finances, l’organe qui est le maître en œuvre de sa ligne de refinancement concernant le programme Pamif 2, a poursuivi des travaux avec les professionnels de micro crédits, les Mardi 1er à Fatick et Mercredi 2 Mars derniers à Kaolack.



Cette série de rencontres avait pour objectif de communiquer et surtout de pousser des réflexions approfondies avec les systèmes financiers décentralisés afin de disposer dans cette seconde partie du Pamif, d’une demande d’adhésions plus importante et des requêtes fiables garantissant une bonne délibération.

Ce projet est en effet financé dans le cadre de l’exécution du programme Pamif 2, et cela, à hauteur d’un million d’euros, l’équivalent de 700 millions de FCfa. Il est destiné au renforcement des capacités techniques et financières des systèmes financiers décentralisés dans les quatre (4) régions déjà citées. Initié par le programme d’appui à la Micro finance, il vise en effet à appuyer le renforcement des systèmes financiers décentralisés dont l’objectif d’améliorer l’accès aux services financiers des populations notamment les femmes et les jeunes est visiblement défini.

Ce projet sera aussi mis en œuvre par la fondation Sen’Finances qui est également dotée de la mission de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations marginalisées et défavorisées du Sénégal. Ainsi à Kaolack, les débats avec les gérants de Mutuelles et autres responsables de la Micro finance locale, se sont poursuivis dans une logique de recenser l’essentiel des questions sur lesquelles butent généralement les systèmes financiers décentralisés pour accéder à certaines lignes de crédits, comme d’ailleurs celle proposée aujourd’hui dans le cadre du Pamif 2.

Aussi, la délégation dakaroise devait s’enquérir de la situation sur le terrain afin d’inciter les populations à fédérer leurs activités et remplir toutes les conditions pour être éligibles. Il faut cependant noter que les systèmes financiers décentralisés seront les seuls bénéficiaires de ces fonds.

Abdoulaye FALL
Sud Quotidien


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1450 fois
MICRO-FINANCE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance