Recherche

KAOLACK / LUTTE CONTRE L’INSALUBRITE DANS LA COMMUNE Le pari d’une gestion participative

La lutte contre l’insalubrité doit nécessairement passer par une gestion participative. Pour dérouler un bon programme de nettoiement de la commune de Koalack les populations des 38 quartiers doivent impérativement se constituer en partie et jouer pleinement leur rôle afin que l’ensemble des programmes puisse se conduire d’une manière harmonisée et répondre au besoin de poursuivre les actions dans la durée.



C’est en effet la démarche que Caritas Kaolack en partenariat avec le comité pour le développement de Kaolack (CODEKA) veulent entreprendre dans le cadre du projet « d’amélioration de la participation des populations à la lutte contre l’insalubrité dans la commune de Kaolack » afin de sortir durablement Kaolack du peloton des villes les plus salubres du pays.

Ce projet en effet a connu le lancement officiel de sa seconde phase de campagne de sensibilisation à la participation citoyenne le week-end dernier sous la présidence du nouveau maire de la commune Madièyna Diouf, en présence des 382 animateurs et éducateurs citoyens formés par le projet, et l’ensemble des partenaires directs et indirects investis dans cette même démarche.

Cette cérémonie qui revêtait un caractère de plaidoyer en faveur des populations pour leur implication massive dans la quasi-totalité des opérations qu’il convient d’initier en direction du programme local d’assainissement, a été aussi marquée par la remise aux écoles élémentaires publiques de la commune d’un lot de 5.000 cahiers personnalisés assortis de supports de sensibilisation en vue d’accompagner le projet le plus loin possible sur le sphère de la sensibilisation.

Ainsi dans le cadre de son partenariat avec l’agence pour la propreté au Sénégal (APROSEN), des poubelles réglementaires ont été également distribuées aux populations des quartiers les plus distingués de par la performance dont elles ont fait montre dans la collecte et le traitement primaire des ordures solides et liquides produits dans leurs zones.

Cependant le renforcement des liens de partenariat entre le CODEKA et la municipalité de Kaolack a constitué la séquence la plus marquante de cette cérémonie. Les autorités municipales qui font de l’assainissement la première priorité des interventions établies à court terme, ont désormais pris l’initiative de loger le CODEKA dans leurs propres locaux et ont profité de la même occasion pour lancer le processus de redynamisation et restructuration de ce comité au sein de l’ensemble des quartiers de Kaolack.

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 3026 fois
Initiatives Locales,parlons-en


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance