Recherche

KAFFRINE/ PROGRAMME LOCAL D’APPUI A L’ELEVAGE Un nouveau parc de vaccination implanté à Kayi



Le conseil régional de Kaffrine, par le biais de son programme intitulé « Vers des territoires moins émetteurs de gaz à effet de serre » (Tac), a doté à la communauté rurale de Kayi (5 kms au Nord Ouest de Kaffrine) son premier parc à vaccination.

C'était dans le cadre de son programme axé sur le renforcement des moyens d’existence de l’élevage, la lutte contre la peste bovine et les autres maladies similaires à la pasteurellose et à la fièvre aphteuse, et l’amélioration des conditions de gestion de l’élevage. La cérémonie de restitution de cette importante infrastructure s’est tenue jeudi dernier, en présence d’une forte communauté de pasteurs et d’autres chefs de services en activité dans le secteur.

D’un coût de prés de 5 millions de FCFA, le parc à vaccination de Kayi sis à 5 km au nord-ouest de Kaffrine, va polariser un rayon de 32 villages. En effet, depuis 1992, date de la disparition du dernier parc qui existait dans ce village, les populations de ces différentes localités vivaient tout un calvaire pour faire vacciner leur cheptel.

Pendant plus d’une vingtaine d’années, elles se sont alors retrouvées dans l’obligation d’aller jusqu’à Kaffrine pour trouver un parc, un vétérinaire ou un vaccin. En période d’épidémie, les choses devenaient plus compliquées pour elles car, en l’absence d’une telle infrastructure, la plupart d’entre elles perdaient l’essentiel de leurs bêtes. Même si dans ses prévisions, le conseil régional ambitionne de réaliser quatre (4) autres points de vaccination dans les régions qui fondent l’entente du Ferlo (Kaffrine, Matam, Tamba, Louga, et St Louis), le parc qu’il vient de mettre au profit des populations de Kayi est sur le point de protéger durablement les éleveurs de cette localité contre les multiples menaces qui pèsent sur leurs troupeaux et leurs poulaillers.

Avec cet outil, les populations de cette communauté rurale seront en effet en mesure de s’adapter aux changements climatiques, surtout lorsqu’elles ont senti à leurs côtés la présence du projet Tac, prêt à les accompagner. Il faut dire que la cérémonie a aussi été l’occasion pour les responsables du projet de lever le voile sur les activités prévues dans la lutte contre les changements climatiques dans le Ferlo.

Des actions qui seront d’abord entamées à Kaffrine où le projet envisage la réalisation de 15 bio digesteurs pour l’exploitation du gaz tiré des bouses d’animaux, et la confection de 120 foyers améliorés prévue pour lutter contre l’exploitation abusive de l’environnement.

Abdoulaye FALL


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 280 fois
Elevage


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance