Recherche

JOURNEE INTERNATIONALE DE L’ALPHABÉTISATION : L’accroissement des fonds alloués au sous-secteur souhaité par les bailleurs ...



Pour donner à l’alphabétisation la place qu’elle mérite, le vœu a été émis d’accroître substantiellement le budget consacré au sous-secteur. Les Partenaires techniques et financiers (Ptf) de l’Etat ont plaidé hier, au cours de la célébration de la Journée mondiale de l’alpha-bétisation, l’accroissement des fonds alloués au sous-secteur, non sans inviter l’Etat à mettre en place « une politique claire, structurée et opérationnelle ». Saluant le retour de l’alphabétisation au ministère de l’Education, les Ptf ont déploré les engagements non tenus. Cet appel semble être entendu. Le ministre de l’Education, Kalidou Diallo, a déclaré qu’un milliard cent millions seront mis dans le cadre des dépenses de transfert à la disposition des opérateurs en alphabétisation. Réaffirmant la volonté des plus hautes autorités de l’Etat de faire de l’alphabétisation « un levier de développement du Sénégal », il a annoncé l’intégration du concept à des programmes comme le Document stratégique de réduction de la pauvreté (Dsrp), la Stratégie de croissance accélérée (Sca).

Seulement, il a insisté sur l’utilisation « transparente et efficace » des fonds alloués. Le ministre a révélé que les audits en cours dans les autres services relevant de son département seront étendus à l’alphabétisation.

La célébration de la Journée internationale de l’alphabétisation qui coïncide avec la 34e édition de la Semaine nationale de l’alphabétisation au Sénégal a été aussi un moment fort pour les acteurs et les apprenants de plaider pour un élargissement de l’apprentissage et leur accompagnement par des financements. Ils ont aussi souhaité la vulgarisation de leur création par l’édition des productions.

Les apprenants ont gratifié le nombreux public présent de séances de récital de poèmes en wolof, pulaar, sérère, soninké. Le taux d’analphabétisme au Sénégal est de 57 % dont 35,4 % de femmes. Les départements les plus alphabétisés sont Dakar, Oussouye, dans la région de Ziguinchor. Les moins alphabétisés sont Mbacké, Kanel, Ranérou, Matam.

Mamadou GUEYE
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 781 fois
Education-Formation


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance