Recherche

Intensification des systèmes de productions animales : Le Papel à l'heure des nouvelles technologies



Dans le cadre de l'exécution des activités du projet ‘Gestion intégrée des ressources naturelles alimentaires pour l'intensification des productions animales dans les zones agro-pastorales de l'Afrique de l'Ouest’, la composante ‘Sénégal ’ a mis au point un programme de rationnement pour ruminants domestiques et intitulé ‘Involve-Ration. Destinée aux techniciens de l'élevage et agro éleveurs, cette activité qui participe à l'intensification des systèmes de productions animales pour une production accrue de viande et de lait, tourne autour de la formation du dispositif de vulgarisation sur l'utilisation d'un logiciel informatique de formulation de rations alimentaires des bovins et ovins pour davantage rationaliser les pratiques alimentaires.

Dans sa quête d'intensification des systèmes de productions animales pour une production accrue de viande et de lait dans ses zones d'intervention, le Programme d'appui à l'élevage (Papel) a mis au point, en collaboration avec l'Institut sénégalais pour les recherches agricoles (Isra), un logiciel informatique de formulation de rations alimentaires des bovins et ovins pour davantage rationaliser les pratiques alimentaires.
Le communiqué de presse renseigne que c'est dans le cadre de l'exécution des activités du projet ‘Gestion intégrée des ressources naturelles alimentaires pour l'intensification des productions animales dans les zones agro-pastorales de l'Afrique de l'Ouest’, que la composante ‘Sénégal ’ a mis au point un programme de rationnement pour ruminants domestiques et intitulé ‘Involve-Ration. Destinée aux techniciens de l'élevage et agro éleveurs, cette activité qui participe à l'intensification des systèmes de productions animales pour une production accrue de viande et de lait, tourne autour de la formation du dispositif de vulgarisation sur l'utilisation d'un logiciel informatique de formulation de rations alimentaires des bovins et ovins pour davantage rationaliser les pratiques alimentaires.

Dans son communiqué, le Programme d'appui à l'élevage (Papel) révèle que les travaux ayant abouti à la mise au point de ce logiciel ont été menés en partie avec la collaboration d'une équipe de l'Institut sénégalais pour les recherches agricoles (Isra) au Bassin Arachidier.

Ainsi, révèle le document, à partir des intrants alimentaires localement disponibles et tenant compte des besoins spécifiques des animaux, ce logiciel permet d'élaborer une ration alimentaire adéquate. Ainsi, la nouvelle trouvaille contribuera à une meilleure couverture des besoins alimentaires du cheptel productif, laitier en particulier. Elle facilitera, aussi, la maîtrise des charges financières induites par le poste alimentaire. Et pour être utilisé, ce logiciel requiert un ordinateur doté de la version office 2003 de Excell.

Pour sa vulgarisation, le Papel informe qu'une session de formation est organisée dans les locaux des services de l'Elevage de Kaolack. Elle regroupe l'ensemble du dispositif d'appui-conseil du Papel évoluant au Bassin arachidier. Des privés, des producteurs modèles et des représentants d'autres structures d'appui au développement évoluant dans la zone seront invités à la formation.

Cette formation mettra l'accent sur la présentation du logiciel et son fonctionnement, les bases de l'alimentation des ruminants.

Pour le chargé de la communication, Ousseynou Touré, cette activité vient s'ajouter à celles précédemment initiées par le Papel et portant sur le testage d'intrants alimentaires concentrés en rapport avec des industriels, les cultures fourragères, la valorisation des fourrages pauvres avec la mélasse et l'urée, la facilitation de l'accès au crédit.

Il convient de rappeler que le Papel, financé pour un montant de 10 milliards de francs Cfa dont 85 % par le Fonds africain de développement (Fad) et 15 % par l'Etat du Sénégal, vise à renforcer la sécurité alimentaire et à réduire de 20 % le nombre de personnes en dessous du seuil de pauvreté dans le Bassin arachidier et en zone sylvo-pastorale. Ce, par l'augmentation, en année de croisière 2010, de la production de viande et de lait respectivement de 8 300 tonnes et de 12,5 millions de litres ainsi qu'un accroissement de revenu de 25 000 à 7 000 000 francs Cfa. Sa zone d'emprise, sur 87 700 Km2 répartis entre la Zone Sylvo-pastorale (Louga, Saint-Louis, Matam) et le Bassin Arachidier (Kaolack, Fatick et Diourbel), recèle 35 % du cheptel sénégalais.
Walf Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1296 fois
Bon à Savoir


Commentaires articles

1.Posté par sall le 09/11/2007 21:01
je voudrais savoir si c^est pas trop demander un peu plus sur la production agricole

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 28
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance