Recherche

Institutions de Micro-finances : 400 millions de francs du Pndl pour le renforcement des capacités



(Correspondance) - Le centre forestier de Thiès a été samedi dernier le cadre de la signature de la première génération de convention de financement entre le Programme national de développement local (Pndl) et huit structures financières décentralisées. Une convention qui entre dans le cadre de la sous-composante appui au renforcement des capacités des institutions de micro-finance du Pndl. L’objectif étant d’accompagner durablement ces institutions dans la promotion des produits financiers de proximité adaptés aux populations à la base. Il s’agit, si l’on en croit Samba Guèye, directeur exécutif du Pndl, qui présidait la cérémonie de signature, de favoriser avec ces structures financières décentralisées, le développement d’activités économiques locales et plus particulièrement la promotion d’activités génératrices de revenus ainsi que la fourniture de produits financiers comme l’épargne, les prêts et la micro-assurance aux populations les plus pauvres. En effet, laissera-t-il entendre, bien que les institutions de la micro-finance soient à même de satisfaire les besoins de financement de leurs clients par le biais du système bancaire, elles ne disposent pas de ressources physiques et financières suffisantes devant leur permettre d’étendre leurs services au-delà de leurs zones actuelles d’intervention pour atteindre des régions plus défavorisées. La conséquence en a été que la plupart des ruraux n’ont pas accès aux services financiers devant leur permettre de réaliser des investissements ou des activités génératrices de revenus. Aussi ce programme de convention de financement mis en place par le Pndl se veut-il un moyen pour renverser cette lourde tendance par le truchement du renforcement des capacités de ces institutions de micro-finance afin de les rendre aptes à fournir des produits financiers à cette couche défavorisée de la population. Aussi, le directeur exécutif du Pndl de préciser qu’il s’agit de renforcer les capacités existantes des institutions de micro finance plutôt que de promouvoir le développement de nouvelles compétences.

La première génération de convention de financement a concerné huit sur les quinze institutions de micro-finance retenues par le programme sur l’ensemble du territoire national. Elle aura ainsi été l’occasion pour le Pndl de dégager une enveloppe financière globale de 400 millions de francs Cfa. Chacune des huit institutions signataires se retrouvera ainsi avec une subvention de 20 millions de francs. Ainsi, selon Samba Guèye, elles pourront, chacune en ce qui la concerne et en fonctions des besoins exprimés dans son plan d’affaires, mettre en œuvre ses lignes et ses actions qui ont été dégagées.

Ledit programme de convention devra se dérouler sur une période de trois ans. Il devra permettre au Pndl de favoriser des synergies avec les institutions de micro-finance ayant réalisé de bons résultats et produit des plans d’affaires appropriés pour l’émergence de nouveaux produits financiers et de services adaptés aux besoins des communautés locales visées. Lequel objectif coïncide avec la mise en œuvre de la politique de décentralisation du Pndl qui poursuit, entre autres un objectif de promotion du développement économique local par une gestion de proximité.

Sidy DIENG
Wal Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1244 fois
Programme National de Développement Local (PNDL)


Commentaires articles

1.Posté par ADJIKPE DANSI F. A. Eléazar Abiathar le 10/10/2011 22:25
Nous désirons avoir de partenaires ici à BOHICON (BENIN) pour notre activité d'épargne et de crédit pour renforcer les AGR de la population du ZOU - Collines; ATACORA - DONGA ; BORGOU - ALIBORI ; ATLANTIQUE - OUEME et MONO - COUFFO
Notre institution de Microfinance est : CLECP / Bénin

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance