Recherche

INFRASTRUCTURES DE BASE : 121 millions de l’Agetip pour Ndiognick



Une convention de maîtrise d’ouvrage entre la communauté rurale de Ndiognick et l’AGETIP a été signée vendredi pour réaliser dans cette localité, des infrastructures de promotion, mais également booster le développement des différents secteurs. Le président de cette communauté rurale, le ministre Aliou Sow qui a présidé la cérémonie, s’est engagé à changer le visage de cette localité qui, il y a moins de deux ans, faisait partie des localités les plus démunies du Sénégal.

Après l’octroi, il y a moins de deux semaines, de fournitures et de subventions aux différents établissements scolaires de sa communauté rurale, le ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales, M. Aliou Sow, par ailleurs président de la communauté rurale de Ndiognick, vient une nouvelle fois de se signaler en livrant aux femmes de sa collectivité, un lot de 7 moulins à mil équipés de générateurs.

Un geste qui a été salué par les populations de cette communauté rurale qui ont organisé une grande fête pour la réception de ce matériel, en présence du ministre et de ses principaux collaborateurs, du sous-préfet de Mabo, du directeur général de l’AGETIP et du directeur du Fonds d’Appui aux collectivités locales, M. Adama Diouf, entre autres personnalités.

Aussi, cette manifestation a été l’occasion pour la communauté rurale de Ndiognick de signer une convention de maîtrise d’ouvrage de 121 millions avec l’AGETIP pour de nombreuses réalisations allant de l’achat d’une ambulance à la construction d’un logement pour l’infirmier chef de poste, en passant par l’achat de véhicules aux femmes et aux jeunes, la construction et la réhabilitation de salles de classe, la réalisation d’un terrain multifonctionnel de sport pour les jeunes, la transformation de la case de santé de Keur Pathé en poste de santé etc.

Bond extraordinaire

Cette rencontre a également été mise à profit pour célébrer l’excellent taux de recouvrement de la taxe rurale dans la communauté rurale de Ndiognick qui, sur ce plan, a devancé l’ensemble des communautés rurales du Sénégal avec 112 pour cent. Non seulement cette performance a été célébrée, mais également des ristournes signifiantes ont été distribuées aux différents chefs de villages qui ont réalisé ce travail sous la houlette de Aliou Sow qui, ainsi, replace la taxe rurale dans son véritable contexte en lui faisant retrouver toute son importance. Ceci fera dire au sous-préfet de Mabo que le bond en avant que la communauté rurale de Ndiognick a réalisé en si peu de temps, est simplement extraordinaire. Car, il y a moins de deux ans seulement, Ndiognick faisait partie des communautés rurales les plus démunies, les plus reculées du Sénégal avec une situation de pauvreté reconnue. « Aujourd’hui, la communauté rurale a fini de prendre son envol économique et social grâce au dynamisme qu’a su influer son président », a-t-il conclu.

Pour le ministre Aliou Sow, loin d’être un acte politique, les actions qu’il a réalisées dans la communauté rurale reflètent un sentiment, des actions exécutées par devoir. « Devoir envers une communauté à laquelle j’appartiens, ce terroir qui m’a accompagné lors des dernières élections locales », a dit le président de la communauté rurale.

Mamadou CISSE
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1591 fois
Association Nationale des Conseils Ruraux du Sénégal


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance