Recherche

Huitième réunion du Comité de pilotage du Pndl : Conforter les acquis !



Le Comité de pilotage du Pndl a tenu, hier lundi, sa huitième réunion, à Dakar. Ce programme, qui lutte contre la pauvreté dans les collectivités locales, vise à travers cet exercice, à poursuivre la satisfaction des besoins en services sociaux de base des nouvelles collectivités locales issues du découpage administratif.

Le Programme national de développement local (Pndl) dresse son bilan à mi-parcours. La mise en œuvre de ces différentes composantes a été passée au peigne fin. Les activités menées et articulées autour de quatre composantes principales (mise à jour du cadre légal, réglementaire et institutionnel de la décentralisation ; financement du développement local ; renforcement des capacités), ont été rendues possibles grâce à un important effort de mobilisation de ressources financières. Pour rappel, le budget de travail de l’année 2011 s’élève à environ 10 milliards de Fcfa avec un taux de décaissement de 74 % enregistré. Pour la composante numéro1, ‘toutes les agences d’exécution sont dans une dynamique de résultats, souligne le secrétaire exécutif du Pndl. Avec notamment, des actions phares liées à la fonction publique locale et au statut de l’élu local, l’on s’achemine inexorablement vers la mise en œuvre des réformes envisagées’.
En dépit de l’appropriation par les différents acteurs impliqués, de la quasi-totalité des réformes de cette composante, d’importants retards ont été notés, reconnaît toutefois le secrétaire exécutif du Pndl. Mais c’est avec le volet financement du développement local (composante 2) que des résultats concrets ont été le plus appréciés par les acteurs locaux. A en croire le secrétaire exécutif du Programme, ‘à la date du 30 juin 2011, 31 milliards de Fcfa sont consentis pour le financement de 3 700 micro projets de première, deuxième et troisième génération, contenus dans 898 conventions de financement avec un taux de pénétration de 90 % au niveau des collectivités locales et un taux de mobilisation des ressources de 95 %’.
Quant à la composante 3, l’accent a été mis sur l’appui à la planification du développement local. Résultats, si 110 Plans locaux de développement (Pld) ont déjà été réalisés, 133 autres Pld sont, au titre de l’année 2011, en cours d’élaboration. De même, 65 Pics sont également en train d’êtres élaborés, prenant en compte les nouvelles communes issues du dernier découpage administratif dans 11 régions sur 14. Aussi le montant total affecté à la planification locale se chiffre à 362 millions de Fcfa pour l’année 2011. Enfin, l’irruption des structures financières décentralisées a permis d’atteindre une cible beaucoup plus large.
Ainsi, toutes les 15 Institutions de micro finance (Imf), visées par le programme, ont pu réaliser leurs plans d’affaires et renforcer leurs capacités. Au total, selon le secrétaire exécutif du Pndl, ‘l’année 2011 nous a permis d’amorcer un virage stratégique et d’engranger beaucoup de résultats. Mais je reste convaincu que tout le potentiel d’expansion et de livraison de résultats est loin d’être atteint’. Et ces insuffisances ont noms : lenteur des réformes, besoins énormes (techniques et financiers) des collectivités locales, complexité du développement local… Et pour les besoins de la cause, le Pndl s’en est donné les moyens : son budget 2011, révisé, s’élève à 12 milliards 860 millions soit une hausse 18 % par rapport au budget initial (10 milliards de Fcfa).
Amadou Oury DIALLO
Wal Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 866 fois
Programme National de Développement Local (PNDL)


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance